Écologie | A la découverte du lin, cette plante qui se prête à tous les usages !
Écologie

A la découverte du lin, cette plante qui se prête à tous les usages !

Pauline Picquette Publié par Pauline Picquette - le 28 juil. 2022
lin

S’habiller, tout en prenant soin de la planète… c’est possible ! Comment ? Avec une matière naturelle, d’origine végétale et éco-responsable, le lin ! Mais pas seulement, cette plante a plus d’une corde à son arc. Faisons mieux connaissance.

4 choses à savoir sur le lin (Linum usitatissimum)

  • C’est une plante herbacée annuelle libérienne (fibres naturelles dans ses tiges) - de la famille des Linaceae - à croissance rapide (100 à 120 jours).
  • Elle ne demande pas d’irrigation et pas d’arrosage des champs. Sa culture demande peu d’engrais et d’épandage de pesticides.
  • C’est le plus vieux textile du monde. Découverte en Géorgie, il y a plus de 8 000 ans, cette plante a été exportée en Egypte des pharaons pour confectionner les bandelettes des momies, les voiles de bateaux, les cordages et les filets. Le lin est arrivé en Europe à l’époque du Néolithique.
  • Aujourd’hui, le lin est surtout dans les Hauts-de-France et en Haute Normandie, les 2 principales régions de culture traditionnelle. La production de fibre de lin reste très modeste, seulement 2 % de la production textile mondiale.

Lin et textile : que faut-il savoir ? 

Au niveau du textile, le lin (la fibre se tricote et se tisse) présente de nombreux avantages : c’est une matière naturelle qui est résistante, anallergique, thermo-régulative, absorbante, biodégradable et qui ne peluche pas ; mais elle présente quelques inconvénients, c’est une fibre épaisse un peu lourde et qui se froisse facilement… et le prix. 90 % de la fibre est consacrée au textile (habillement, linge de maison et ameublement).

Le lin dans d’autres secteurs d’activité 

  • En alimentation, graines et huiles ont des vertus qui agissent sur le système immunitaire, et également très appréciées pour ses bienfaits amincissants. A déguster sur des salades, du pain complet, par exemple.
  • En cosmétique, la fleur est utilisée pour ses effets apaisants et hydratants.
  • La paille de lin est également utilisée comme isolant écologique : des étoupes (fibres courtes) associées à d’autres matières naturelles qui servent à l’isolation des bâtiments… cependant, cette alternative est plus onéreuse, mais reste naturelle et écologique.

Comment se cultive le lin ? 

Elle se déroule en plusieurs étapes : 

  • La floraison (en mi-juin) : les fleurs de lin se couvrent du blanc rosé au bleu ciel et les tiges atteignent 1 m.
  • A maturité, les tiges sont cassées mécaniquement au niveau du sol et les racines restent en terre. Les bottes de paille sont alignées en rangées sur les champs en macération afin de faciliter l’extraction des fibres et des graines : c’est le rouissage.
  • Après le ramassage, les fibres sont battues, nettoyées et passées dans des tambours pour obtenir de longues fibres homogènes (20 à 25%).
  • La transformation du lin en fils s’effectue dans les filatures où les fibres sont peignées et mises en rubans. Les mèches de lin sont trempées dans une eau à 60° pour les lier puis les étirer. Ces fils sont fins, lustrés, réguliers et solides pour ensuite être à la confection de matières textiles. 

Le lin ? L’une des solutions pour s’habiller, tout en respectant la planète !