Retour X
Loisirs | Paddle aquatique : le guide du débutant pour s'y mettre
Loisirs

Paddle aquatique : le guide du débutant pour s'y mettre

Proposé par Pauline Picquette - le 27 juin 2021

Chaque été, lors de promenades le long de la plage ou du lac, nos yeux s’égarent et s’imprègnent parfois d’une activité curieuse dont les pratiquants semblent glisser sur l’eau : le paddle aquatique, aussi appelé le « stand up paddle », dit « SUP ».

Ce sport, qui de prime abord, peut paraître ennuyeux est en réalité une forme de travail complet du corps amusante sujette à un engouement croissant. Étonné(e) ? Perplexe ? Découvrez dans cet article tout ce que vous devez savoir avant de vous lancer dans la pratique du paddle, en partant de l’achat aux conseils d’utilisation.

Qu'est-ce que le paddle ? On fait le point !

Le paddle est un sport qui consiste à avancer sur l'eau en se tenant debout sur une planche, avec pour seule aide une pagaie. Attention, il faut distinguer le paddle rigide du paddle gonflable. En effet, si les gonflables prennent le pas depuis peu grâce à leur polyvalence, rappelons que la pratique initiale fait référence aux paddles rigides, similaires à des planches de surf. De plus, s'il existe plusieurs disciplines telles que la course ou l'endurance, l'usage le plus commun du paddle reste le loisir, pour se balader.

Avantages Vs. Inconvénients du paddle

Les avantages 

  • Le paddle travaille tout le corps : Maintenir un équilibre permanent sur un support instable nécessite un bon gainage de l'ensemble des muscles. Cela vous permettra ainsi de faire des efforts et d’améliorer votre équilibre.
  • Une meilleure visibilité : Se tenir debout sur un paddle permet d’avoir une bien meilleure vision de l’environnement qui vous entoure, pour encore mieux l'apprécier. Le calme de cette pratique vous permettra souvent d'apercevoir quelques poissons (ou autre !) autour de votre planche.

En ce qui concerne la différence rigide/gonflable, le paddle rigide marque d’autres points grâce :

  • Aux meilleures sensations de glisse qu’il procure, 
  • A sa durée de vie supérieure. 

Le gonflable présente également d’autres avantages : 

  • Simple à transporter et à stocker avec des modèles qui tiennent dans un sac à dos.
  • Sa polyvalence rend la pratique adaptée aux débutants et aux enfants.
  • Son revêtement en PVC assure une robustesse à l’épreuve des galets par exemple.

Les inconvénients

Les planches rigides :

  • Sont encombrantes et rendent le transport délicat (barre de toit ou remorque).
  • Nécessitent un entretien plus important que les gonflables.

Les paddles gonflables quant à eux :

  • Connaissent une réglementation plus stricte : il leur est interdit en tant qu’engin gonflable d’aller au-delà de 300 mètres de la côte. La planche doit faire plus de 3 mètres 50 pour cela.
  • Sont moins rapides.
  • Nécessitent une préparation : l'étape du gonflage, bien évidemment.

Acheter un paddle : comment choisir ?

Le prix varie selon plusieurs critères. Comptez 250 euros minimum pour une planche première gamme environ. 

Le prix moyen pour un paddle de bonne qualité est généralement compris entre 400 et 600 euros.

  1. Le premier critère de sélection est donc le type de planche : rigide ou gonflable. 
  2. Votre poids est un deuxième critère entrant en jeu car il permet de définir les dimensions de la planche.
  3. Le troisième critère sera le type d'activité que vous comptez pratiquer : randonnée, course, loisir... 
  4. Enfin, votre choix devra être fait en fonction de votre niveau, nul besoin d’acquérir une planche de SUP haut de gamme si vous débutez.

Conseils d'utilisation 

  • Privilégiez une eau calme, surtout lorsque vous débutez.
  • Pensez à mettre un leash, accessoire indispensable à attacher à votre cheville afin de rester lié à votre planche en toutes circonstances.
  • Maintenez une bonne posture et soignez vos mouvements.
  • Enfin, apprenez à chuter de votre paddle sans vous blesser : sur les côtés, sans lâcher la pagaie de préférence… ! 

Vous voilà fin prêt(e) pour entrer dans le monde ludique du paddle ! Il ne manque plus qu’à faire usage de ces précieuses indications, et d’un peu de pratique bien sûr, avant que vous ne deveniez un pro du SUP !