Santé / Bien-être | Le lien entre le sucre et la maladie d'Alzheimer est confirmé
Santé / Bien-être

Le lien entre le sucre et la maladie d'Alzheimer est confirmé

Publié par Perrine Derobien - le 30 janv. 2018

Une étude menée auprès de milliers de personnes pendant plus de 10 ans établit le lien entre le sucre et la maladie d’Alzheimer. Tout se jouerait au niveau du cerveau. Explications.

Le sucre a des effets négatifs sur la mémoire, la capacité d’analyse et de jugement 

Ce n’est pas un scoop : le sucre est mauvais pour la santé. Il est d’ailleurs beaucoup trop consommé dans les pays industrialisés, où un habitant en mange 100 g par jour alors que sa consommation ne devrait pas dépasser 50 g dans le cadre d’une alimentation équilibrée. Les Français sont d’ailleurs de très mauvais élèves, puisqu’ils achètent en moyenne 35 kg de sucre par an alors que la moyenne mondiale est de 20 kg. Responsable de cas d’obésité et de diabète, il est également accusé d’avoir des répercussions sur notre cerveau.

C’est une étude publiée dans le journal Diabetologia qui a effectué des recherches sur le lien entre le sucre et nos facultés cérébrales. Pour la mener à bien, les scientifiques ont suivi plus de 5.000 personnes sur une dizaine d’années. Les résultats montrent comment le sucre, consommé en trop grosse quantité, altère les facultés cognitives. Il aurait notamment des effets négatifs sur la mémoire, la capacité d’analyse et de jugement : des symptômes que l’on retrouve dans la maladie d’Alzheimer.

Changez vos habitudes alimentaires et diminuez votre consommation de sucre !

Le sucre provoquant une altération irréversible du cerveau, il est donc temps de changer ses habitudes alimentaires. S’il est nécessaire de limiter sa consommation de sucre en poudre ou en morceaux, il est aussi impératif d’apprendre à lire les étiquettes des aliments afin de détecter les « sucres cachés ». On en retrouve en effet dans les plats préparés industriels (même salés) ainsi que dans les boissons gazeuses, les jus de fruits, les thés glacés et les limonades.

Si vous êtes « bec sucré » et que vous ne pouvez pas vous passer de sucre, remplacez-le par d’autres aliments : le miel, le sirop d’érable ou d’agave, la stévia vous permettront de retrouver ce goût. Concernant les édulcorants artificiels comme l’aspartame, mieux vaut les éviter. En effet, certains professionnels de la santé les accusent d’être potentiellement toxiques et cancérigènes.

Lire aussi : Un nouveau logo nutritionnel pour vous inciter à manger moins gras et sucré