Écologie | Les Enjeux de la COP 21
Écologie

Les Enjeux de la COP 21

M6 météo Publié par M6 météo - le 12 nov. 2015
Les Enjeux de la COP 21 © Delphotostock – Fotolia.com

Qu’est-ce qu’une COP ?

En 1992, à Rio de Janeiro, la Convention Cadre des Nations Unies sur le Changement Climatique a été signée par 196 états, dont l’Union européenne.

Cette Convention est universelle et reconnaît que l’émission de Gaz à Effet de Serre, les GES, sont responsables du dérèglement climatique.

Depuis cette réunion au Brésil, les parties de la Convention Cadre des Nations Unies sur le Changement Climatique (La CCNUCC) se réunissent chaque année en COP (Conférence Of the Partie) dans un pays différent.

Il s’agit d’une conférence internationale sous l’égide de l’Organisation des Nations Unies (ONU)

La COP 20 s’est réunie à Lima au Pérou en 2014 ; cette année Paris reçoit à son tour la conférence internationale. Elle se déroule au Bourget près de Paris du 30 novembre au 11 décembre 2015, elle s’appelle « Paris 2015 »

L’utilité des COP

Ces conférences sont véritablement utiles comme celle du Japon qui a donné naissance au fameux Protocole de Kyoto. Les pays se sont engagés à faire baisser leurs GES de 5 % entre 2008 et 2012.

Il a été signé par 38 pays industrialisés, mais n’a pu rentrer en vigueur qu’à partir du moment où 55 pays l’avaient signé. C’est la ratification de la Russie en 2004 qui a permis à ce protocole d’être mis en vigueur, les États-Unis s’étant retirés.

Tous ces pays réunis émettaient 55 % des GES et s’engageaient à les baisser. Comme l’objectif était difficile à atteindre, l’Union européenne a mis en place un système d’échange : si un pays industrialisé aide un pays du sud à financer des projets pour se développer sans augmenter ses GES, ce pays industrialisé peut garder son quota d’émission sans le diminuer.

Les COP ont continué à se réunir tous les ans pour trouver des accords et des moyens de réduire les émissions de gaz. Avec les années, les mentalités ont évolué.

Ainsi à la COP 19 à Varsovie, une étape a été franchie : 196 états se sont mis d’accord pour rédiger un rapport qui feront part de leurs engagements à la réduction de GES. Ce rapport devant être rédigé avant 2015, année de la conférence de Paris.

La COP 20, à Lima au Pérou, représentait l’année où les pays acceptaient de rédiger leur engagement pour leur contribution à la réduction de GES. Les 196 pays présents se sont bien engagés à le faire, mais n’ont pas toujours été d’accord. Un rapport a été signé : « Appel de Lima pour l’action en faveur du climat ».

Des différends sont encore à régler entre les pays industrialisés, ceux en voie de développement et les pays émergents.

Les enjeux de la COP 21

Le premier enjeu est de recevoir 40 000 participants dans les meilleures conditions possibles pour qu’ils s’écoutent et se comprennent.

Les pays sont au stade de rendre un rapport pour faire part de leurs engagements. Le secrétariat de l’ONU doit en faire la synthèse.

C’est la plus grande conférence climatique encore jamais organisée, 196 états vont y participer.

« Paris 2015 » est fait pour baisser l’émission des GES des pays et contenir le réchauffement climatique à 2° jusqu’à la fin du siècle.

En ce qui concerne les températures, les pays ont pris comme référence celles de l’année 1850 qui se situe avant la période industrielle.

En absence de mesures fortes, la hausse des températures peut dépasser facilement 2° pour aller jusqu’à 4 à 5°. Dans ce cas, les conséquences sont imprévisibles, mais de toute façon irrémédiables.

Les chiffres montrent que soixante pays sont responsables de 71 % des gaz à effet de serre. C’est pour cela que l’accord devra être équilibré. C’est à la ville de Paris de faciliter les débats pour que les pays s’entendent sur un accord ambitieux, certainement contraignant, mais équitable. Il ne sera pas appliqué avant 2020.

« Paris 2015 » doit aussi mettre au point un cadre qui surveillera que chaque pays applique les contributions annoncées.

La COP 21 a l’enjeu de faire accepter aux pays développés de payer chaque année 100 milliards de dollars grâce à des fonds publics et privés.

Cet argent aura deux rôles : celui d’aider les pays en voie de développement à lutter contre les effets du dérèglement climatique qu’ils subissent.

Il sera aussi versé dans le Fonds Vert pour apprendre aux pays moins favorisés à utiliser des techniques de consommation à développement durable.

Les autres enjeux de la conférence sur le climat sont certainement l’échange, la prise de conscience et la sensibilisation.

Il faut échanger sur les technologies moins chères et les énergies renouvelables qui ne sont plus considérées comme des sources d’énergie expérimentales ou d’appoint.

Certains pays envisagent de faire des grands efforts comme le Mexique qui s’est fixé un 0 % de déforestation en 2030.

La conférence de Paris est organisée pour adresser des signaux aux acteurs économiques afin qu’ils réorientent leurs investissements, elle est aussi là pour sensibiliser le monde au dérèglement climatique et trouver des solutions.