Retour X
Écologie | Pollution : des pluies artificielles pour sauver Bangkok
Écologie

Pollution : des pluies artificielles pour sauver Bangkok

Proposé par Sybille De-la-rocque - le 15 janv. 2019

La pollution est telle, à Bangkok, que les autorités envisagent de provoquer des pluies artificielles pour disperser les particules fines.

Les taux de particules fines explosent à Bangkok

Dans certaines villes d’Asie, l’air est devenu, en quelques années, totalement irrespirable. La pollution est telle qu’il est, certains jours, déconseillé de sortir de chez, soi, de pratiquer des activités sportives, et encore plus de sortir un enfant dans la rue. Pour pallier cette situation, les autorités tentent de mettre en œuvre des solutions pour faire baisser le niveau de particules fines dans l’air.

Dernier projet en date, celui de faire tomber la pluie. Bangkok est une ville au taux d’humidité important, où les conditions climatiques ont tendance à aggraver les niveaux de pollution. La pluie tombe peu souvent, le vent est quasiment inexistant et les particules stagnent donc dans l’air.

La pollution tue 7 millions de personnes chaque année dans le monde

Pour faire tomber la pluie, la ville imagine mettre en oeuvre une pratique qu’on appelle « l’ensemencement des nuages ». Cette technique consiste à infiltrer différentes substances dans les nuages afin de provoquer des précipitations. Cette stratégie est utilisée pour lutter contre la pollution, mais a également, dans le passé comme aujourd’hui, été utile dans le domaine agricole et militaire, pour lutter contre la désertification ou dissiper le brouillard.

Selon un bilan publié en 2018 par l’Organisation mondiale de la santé (OMS), neuf habitants sur 10 respirent chaque jour un air trop chargé en particules fines. Selon cette publication, la pollution tuerait pas moins de 7 millions de personnes chaque année dans le monde.

À lire aussi La pollution tue des milliers d'enfants dans le monde tous les ans

Crédit photos: © Shutterstock