Retour X
Écologie | Les dunes : du sable, du vent... et des plantes !
Écologie

Les dunes : du sable, du vent... et des plantes !

Proposé par Pauline Picquette - le 14 oct. 2021

Hormis les dunes des déserts, celles situées sur les littoraux sont soumises à une pression humaine croissante. Elles sont devenues des habitats naturels et surtout des protections contre l’érosion du trait de côte. Il n’y a plus de choix possible : les dunes sont protégées et soumises à des aménagements qui visent à les stabiliser. De plus, elles abritent une riche biodiversité végétale et animale menacée par les activités humaines (le prélèvement de sable) et surtout le changement climatique. Tâchons d'en savoir plus !

Les types de dunes

La dune est une forme de relief constituée d’un amas de sable accumulé sur une largeur plus ou moins grande et d’une pente assez élevée sous l’action du vent. On parle de milieux dunaires, sur le littoral, tant elles sont multiples, car la dune est « vivante » !

  • Les avant-dunes : bourrelets de sable fixés par la végétation (les oyats), parallèles au trait de côte et solidaire de la plage
  • Les falaises dunaires : ce sont d’anciennes dunes fixées par une pelouse ou un boisement (humus ou sol sableux)
  • Les dunes perchées qui apparaissent au sommet d’une falaise vive, alimentées en sable par le vent à partir de l’estran.
  • Les cordons dunaires artificiels : ces alignements de dunes littorales sont construits par l’homme ; elles servent à protéger une zone cultivée ou construite contre l’avancée de la mer.

Les différentes formes de dunes

Simples, composées ou complexes, les dunes présentent des formes multiples en fonction de critères morphologiques et climatiques.

  • En demi-lune : c’est la forme la plus commune ; les collines sont plus larges que courtes et sont formées par des vents qui soufflent toujours dans le même sens.
  • Linéaires : les dunes sont longues et peu larges aux crêtes sinueuses, séparées par des km de sable, du gravier ou des couloirs rocheux.
  • En étoile : de forme pyramidale, elles sont formées par des vents multidirectionnels et grandissent par le haut.
  • A coupole : forme ovale ou circulaire dont il manque une partie… Rares.
  • En parabole : des dunes formées en forme de U, typiques des déserts côtiers

Les dunes littorales, bordières ou côtières

Elles se forment le long des côtes basses où les vents et l’apport de sédiments permettent l’accumulation de sable sur les plages : elles constituent une réserve et un rempart de sable face à l’érosion des vagues. Ce complexe dunaire est caractérisé par des formes et des végétations bien spécifiques à chaque unité en fonction de la salinité, la puissance du vent, la quantité de sable transporté, l’érosion marine, éolienne et anthropique. On distingue 3 zones principales :

  1. La dune mobile (les dunes verte et blanche)  à la végétation pionnière de haut de plage sur une dune en formation. On y trouve des oyats, du chiendent des sables, du liseron des dunes, de la renouée maritime, de l’achillée…
  2. La dune fixe (les dunes grise et noire) : c’est la partie sous le vent, aux plantes fixatrices (lichens, mousses, liseron des sables, rose pimprenelle qui vont enrichir le sable en matières organiques et d’humus). On y trouve des mares naturelles ou des cuvettes artificielles à la riche diversité animale.
  3. La dune boisée (la dune brune) : les prairies sont enrichies d’espèces pré-forestières (des buissons d’ajoncs et de pruneliers, des arbustes d’argousiers et de sureaux, voire des saules et des peupliers).

A savoir ? La dune la plus haute du monde est au Pérou (Cerro Blanco) à 2078 mètres ; en France (et en Europe), la dune du Pilat (en Gironde) culmine à 102,5 mètres.

Un prochain article traitera de la protection des dunes et de sa biodiversité.