Retour X
Actualités | Près d'un tiers des femmes du monde ne pratiquent pas assez de sport
Actualités

Près d'un tiers des femmes du monde ne pratiquent pas assez de sport

Proposé par Sybille De-la-rocque - le 6 sept. 2018

La sédentarité est un fléau qui nuit à la santé de 27,5% des adultes du monde. Toutes les régions de la planète ne sont pas concernées de la même manière, mais une chose est sûre, les femmes sont largement plus touchées que les hommes par l’inactivité.

27,5% des adultes ne font pas assez de sport

Plus du quart des adultes de la planète ne pratiquent pas assez d’activités physiques chaque semaine. Ce constat, établi par l’Organisation mondiale de la santé (OMS), sonne comme un signal d’alarme alors que la sédentarité est reconnue comme étant responsable de nombreuses pathologies, telles que des maladies cardiovasculaires, certains cancers et types de diabète, ou encore la démence.

Dans une étude parue dans la revue The Lancet Global Health, les chercheurs de l’OMS sont parvenus à un chiffre : 27,5% des adultes ne font pas assez d’activité physique régulière. Parmi eux, les femmes sont particulièrement touchées puisqu’elles sont 32%, dans le monde, contre 24% pour les hommes.

L’OMS recommande de faire au moins 2h30 d’activité physique modérée par semaine

Toutes les régions ne sont pas concernées de la même manière et, comme de nombreuses études scientifiques l’ont déjà montré, les pays occidentaux et développés sont plus fortement touchés par les méfaits de la sédentarité. Des pays tels que les États-Unis comptent 48% de femmes inactives, contre 32% pour les hommes. Le Royaume-Uni n’est pas beaucoup mieux loti (40% de femmes sédentaires contre 32% d’hommes). En Inde, pays en développement, les femmes qui ne pratiquent pas assez de sport représentent 44% de leur population, contre 25% pour les hommes.

Pour lutter contre les méfaits de la sédentarité, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) recommande aux adultes de faire au moins 1h15 d’activité sportive intense, ou 2h30 d’activité modérée, chaque semaine. C’est en dessous de ces seuils que l’organisation estime que l’activité physique d’un individu est considérée comme insuffisante pour avoir de réels bénéfices sur la santé.

À lire aussi Faire du sport ralentit le vieillissement de nos cellules

Crédit photos: © Shutterstock