Actualités | Volcan & tsunami : une éruption aux retombées mondiales
Actualités

Volcan & tsunami : une éruption aux retombées mondiales

Laura J. Publié par Laura J. - le 18 janv. 2022

C’est au beau milieu du Pacifique, au large des Iles Tonga, que le volcan Hunga Tonga est entré en éruption samedi dernier. L’explosion a été si brutale que les ondes ont été ressenties à l’autre bout de la planète et ont perturbé toute la zone Pacifique. Un évènement d’une telle amplitude est si rare que nous avons voulu le décrypter ici.

Que s’est-il passé sur les Iles Tonga ?

Heureusement, le volcan Hunga Tonga est situé sur une île inhabitée du territoire. Les habitants des archipels voisins ont donc entendu une énorme détonation suivie d’un gigantesque champignon de fumée et de cendres visible depuis l’espace. Les cendres auraient atteint plus de 20 kilomètres de hauteur. L'Institut géologique américain a d’ailleurs estimé que l'éruption avait généré des vibrations équivalentes à un tremblement de terre de magnitude 5,8 à une profondeur nulle. Quelques secondes plus tard, ces territoires étaient touchés par une série de vagues dont certaines mesuraient plus d’1.5 mètre.

Le pays insulaire a eu à essuyer une série de dégâts importants suite à ce tsunami. Les populations ont dû rapidement se réfugier en altitude afin d’échapper aux vagues. L’explosion a quant à elle détruit un câble sous-marin de communication. Les autorités néo-zélandaises voisines ont ainsi estimé que l’Etat Tonga serait coupé du monde pendant les deux prochaines semaines.

Un phénomène naturel aux conséquences mondiales

C’est jusqu’à l’Alaska que les ondes de cette éruption volcanique historique ont été ressenties, à 17 000 km de l’épicentre donc ! En Europe également, dont en France, des appareils de mesure météorologique ont eux aussi enregistré l'onde de choc spectaculaire, bien que les vibrations n’aient pas pu y être ressenties par les humains.

Mais l’éruption de samedi, en plus d’avoir été entendue jusqu'en Alaska, a déclenché un tsunami relativement important dans toute la zone du Pacifique. Les côtes ont été touchées par une vague d’une dimension variant de 1 à 2 mètres, notamment :

  • Au Pérou : 2 décès ont été enregistrés sur la plage de Naylamp à Lambayeque, en raison de ces vagues de dimension anormale ;
  • Aux Etats-Unis : la ville de Santa Cruz en Californie a été inondée par un raz-de-marée et les habitants ont dû rapidement évacuer les lieux ;
  • Au Chili : des vagues de 1,74 mètre ont été mesurées ;
  • Au Japon : des vagues d'environ 1,2 mètre ont frappé le littoral.

Quelles conséquences pour les Iles Tonga ?

À la suite de l'éruption, des vagues de 1,2 mètre ont déferlé sur la capitale des Tonga. Tandis que pierres et cendres tombaient du ciel, les habitants ont dû fuir vers les hauteurs, laissant derrière eux leurs maisons inondées. Les dégâts sont pour l'instant difficiles à estimer car la communication est très limitée.

La Nouvelle-Zélande a dépêché tôt le lundi un avion de reconnaissance afin qu’une évaluation des retombées de l’éruption soit menée, mais les données sont pour l’heure communiquées au compte-gouttes.

L’Australie elle aussi est venue à la rescousse. Elle a non seulement envoyé un avion de surveillance, mais aussi des denrées humanitaires essentielles afin d’assister la population. L’eau a par exemple été contaminée et les pays voisins se sont engagés à couvrir les besoins hydriques dans les prochains jours.

Pour l’instant, la Première ministre néo-zélandaise Jacinda Ardern a communiqué un point très bref sur la situation : « Le tsunami a eu un impact important sur le littoral nord de Nuku'alofa avec des bateaux et de gros rochers rejetés sur le rivage ».

Nuku'alofa, la capitale de l’archipel, serait couverte d'un épais nuage de cendre volcanique qui devrait disparaitre d’ici quelques jours, permettant ainsi aux Tongas de retourner à leur quotidien.