Santé / Bien-être | 5 conseils pour mieux digérer
Santé / Bien-être

5 conseils pour mieux digérer

Publié par Marie Desbonnet - le 7 sept. 2018

Ballonnements, maux de ventre, remontées acides, sensation de pesanteur après le repas… Voici 5 conseils pour mieux digérer et en finir avec ces tracas.

1. Prenez le temps de bien mastiquer

La première chose à tester lorsqu’on a du mal à digérer, c’est de prendre le temps de bien mastiquer les aliments. Car lorsque l’on mange trop vite, on avale de plus gros morceaux.

L’estomac doit alors faire un travail supplémentaire pour réduire les morceaux en vue de leur digestion.

En mastiquant bien, on facilite le travail des enzymes digestives et on évite ballonnements, flatulences et maux de ventre.

2. Éliminez certains aliments

Bien que cela varie selon les personnes, certains aliments sont particulièrement difficiles à digérer. On peut citer les fromages gras, les frites, les chips, la charcuterie, les pâtisseries, la peau de la volaille.

D’autre part, certaines personnes sont intolérantes (digèrent mal) certaines protéines comme le lactose ou le gluten.

Le meilleur moyen de savoir les aliments que l’on a du mal à digérer est de noter ce que l’on mange pendant quelque temps et d’essayer de trouver les aliments qui déclenchent ballonnements, flatulences, maux de ventre… Ensuite, pour en avoir le cœur net, il convient d’éliminer ces aliments pendant quelques semaines de manière à confirmer les doutes.

3. Buvez beaucoup d’eau

En apportant de l’eau à votre corps tout au long de la journée, vous aidez votre système digestif à mieux fonctionner.

4. Consommez des fibres

Les fibres augmentent le poids et le volume des selles et accélèrent le transit intestinal.

On en trouve de bonnes quantités dans le son d’avoine, les légumineuses cuites, l’edamame, le pruneau, la poire, la mûre, la framboise, l’artichaut, la citrouille…

5. Pratiquez une activité physique régulière

L’activité physique, en particulier lorsqu’elle sollicite les muscles abdominaux, joue un rôle direct sur le transit. En effet, en favorisant la contraction des muscles de la sangle abdominale, le transit est facilité.