Écologie | 10 choses à savoir sur les frelons européens
Écologie

10 choses à savoir sur les frelons européens

Pauline P. Publié par Pauline P. - le 10 sept. 2022
frelons

Chaque été (et par les fortes chaleurs), les frelons nous rappellent qu’ils sont une espèce d’insectes dangereux. Leurs piqûres sont douloureuses, voire mortelles pour certains lorsqu’elles sont très nombreuses. Il faut donc s’en méfier, mais les connaitre un peu mieux permettra - peut-être ? - de les réhabiliter, tout en restant prudent.

Frelons européens : qui sont-ils ? 

  • Les frelons appartiennent à la famille des Vespidés. Cette vaste catégorie comprend toutes les sortes de frelons et de guêpes. Leur différence ? Leur taille, en effet, les frelons sont plus imposants : 3 fois la taille d’une guêpe. 
  • La majorité des espèces (22) est originaire d’Asie, mais elles se sont répandues sur tous les continents (pour notre malheur)… à la suite d’introduction ou naturellement.
  • Les frelons peuvent atteindre 45 mm de longueur (en général de 1,8 à 2,3 cm) ; ce sont les plus grands insectes volants « eusociaux » (insectes vivant ensemble selon des castes d’individus fertiles ou non).
  • Que mangent-ils ? Leur régime alimentaire est riche en protéines (viandes et insectes), en sucre (fruits et sodas) et la sève des arbres.
  • La couleur des frelons est rouge-orangé en général, contrairement aux guêpes de couleur jaune et noir.

Apprendre à connaitre ses insectes dangereux

  • Les frelons européens sont craintifs et moins agressifs que leurs cousines. Ils n’attaquent que pour défendre leur nid ou quand ils se sentent menacés.
  • Ils construisent leurs nids en hauteur : les greniers, les cimes des arbres, les terrasses, les garages… Ces habitats sont en suspension libre, reliés par une tige appelée « pétiole » à objet solide, comme une branche, par exemple. Cependant, parfois, les frelons « nichent » dans de vieux terriers de rongeurs à même le sol… une problématique dans le jardin !
  • Les frelons sont de terribles prédateurs (ils vivent en colonie d’une centaine d’individus) dans le monde des insectes (papillons, sauterelles, chenilles…), notamment pour les abeilles. Ils adorent les « croquer » pour leurs protéines et le miel. Quelques frelons suffisent à décimer une colonie. Certaines espèces d’abeilles (celle du Japon) ont mis en place des stratégies pour les combattre : elles forment une boule autour du frelon, en faisant vibrer ailes et corps afin de faire monter la température… le frelon est « cuit » sur place, astucieux !
  • Le venin du frelon est très dangereux ; de facto la dose de venin injecté est importante, au vu de la taille de l’insecte, et c’est la multiplicité des piqûres qui peut être fatale. Mention spéciale pour le frelon asiatique, qui est originaire du Japon. Il a colonisé l’Europe, donc la France, et il progresse chaque année. Le venin de son dard (de 0,6 cm) est plus nocif pour les tissus humains et les nerfs : 8 à 12 piqûres suffisent pour envoyer une personne à l’hôpital !
  • Ce sont néanmoins des insectes utiles car ils éliminent les parasites, les pucerons, par exemple ; donc, ils ont leur rôle dans la nature, comme tout à chacun.

L’anecdote ? Le frelon est un met prisé au Japon (dans les montagnes) : les larves ou les adultes sont dégustés frits ou cuits (source de protéines). Bon appétit !