Retour X
Écologie | A la découverte de la vie intra-terrestre, ce monde mystérieux
Écologie

A la découverte de la vie intra-terrestre, ce monde mystérieux

Proposé par Pauline Picquette - le 16 oct. 2021

Quel est ce monde invisible situé sous nos pieds ? Saviez-vous qu’il existait un incroyable écosystème, sous le plancher océanique, qui défie ce que l’on sait du vivant ? Le sous-sol profond (très profond) de l’écorce terrestre abrite, en effet, une « biomasse » énorme inconnue et mystérieuse nommée « intra-terrestre ». Quelle est leur influence sur le fonctionnement de la planète ? Essayons de lever le mystère.

Intra-terrestres : de quoi parle-t-on ?

Nous avons bien dit « intra-terrestre » et non pas extra-terrestre ! 70% des microbes de la Terre vivent dans ses profondeurs, plus spécialement dans les roches… autrefois considérées comme stériles. La vie profonde représenterait une masse de 15 à 23 milliards de tonnes de carbone, soit 245 à 385 plus que celle des 7 milliards d’humains. Comment ? Après 10 ans de recherche sur des centaines de forages, sous les continents et les océans, donc des chiffres à prendre au sérieux... A plus de 3,7 km de profondeur pour certains !

Il s’agirait donc d’organismes qui vivent dans la croûte terrestre et qui ont (apparemment) évolué séparément de la vie en surface. Qui sont-ils ? Ce sont principalement des micro-organismes unicellulaires et des bactéries. Certains sont des « zombies » : en effet, ils utilisent toute leur énergie à survivre, sans activité, dans des poches isolées de la surface, depuis des milliards d’années. 

Qui sont ces microbes intra-terrestres ?

Nous parlons donc de bactéries, archées, virus, champignons, protistes et même quelques animaux pluricellulaires, toute une gamme du vivant qui s’épanouit dans un environnement, a priori, hostile du monde souterrain ; ils sont capables de « respirer » du soufre, du fer, de l’uranium. Ils possèdent des métabolismes radicalement différents de ceux des espèces terrestres et ils « vivent » dans l’obscurité totale, une pression énorme, des températures extrêmes et sans oxygène.

L’énergie des roches

Pas de soleil, ni de photosynthèse, mais de la chimiosynthèse, car ces micro-organismes tirent leur énergie des roches.

Pourquoi cette découverte est-elle importante ?

Elle remet en question ou apporte de nouvelles données sur l’émergence de la vie sur notre planète : les premières cellules vivantes ont pu apparaître de CO2, de roches et d’eau (carbone d’origine biologique) ? Est-ce l’origine de la vie ? Et si la vie avait commencé dans les grandes profondeurs de la Terre ? Dans cet empire intra-terrestre, un écosystème immense, longtemps insoupçonné ; ils sont là cachés dans les anfractuosités de la roche ou enfouis à des centaines de mètres dans les sédiments marins.

Cette vie profonde est un formidable mystère scientifique ; cette découverte change notre regard sur les autres planètes, notamment sur Mars, on l’on sait qu’il y a de l’eau liquide dans son sous-sol… donc traces de vie ? Cet écosystème gigantesque et profond est encore vierge, ça grouille de vie là-dessous !

Quizz pour les « férus » de sciences

A vous de trouver la bonne définition :

Le mot : 

  1. Une archée
  2. Une bactérie
  3. Un protiste
  4. Un virus
  5. Un champignon

La signification :

  1. Organisme vivant unicellulaire
  2. Micro-organisme unicellulaire procaryote (pas de noyau dans la cellule)
  3. Germe pathogène (microbe vivant) qui provoque des maladies
  4. Micro-organisme mycromycète au noyau structuré (eucaryote)
  5. Micro-organisme formé d’une seule cellule sans noyau (ni animal ni végétal)

Réponses : 1-2 // 2-5 // 3-1 // 4-3 // 5-4