Écologie | A la découverte du dauphin : ce mammifère marin aux caractéristiques fascinantes !
Écologie

A la découverte du dauphin : ce mammifère marin aux caractéristiques fascinantes !

Pauline P. Publié par Pauline P. - le 24 janv. 2023
dauphins

Le dauphin est l’un des animaux marins les plus « adulés » sur notre planète. Nous aimons ses facéties, son caractère joueur, sociable et amical, mais le connaissons-nous vraiment ? Ce joyeux drille est malicieux au possible… Essayons d’en savoir davantage pour encore mieux cerner sa personnalité.

Fiche d’identité du dauphin

Le dauphin est un mammifère qui possède le plus gros volume cérébral par rapport à sa taille. Pour un crâne de même grosseur, le cerveau du chimpanzé pèse en moyenne 375 grammes et celui de l’homme 1 450 grammes ; celui du dauphin 1 700 !

En français, le terme « dauphin » (delphinus) désigne de nombreux mammifères marins et fluviaux appartenant à l’ordre des cétacés. Il existe donc des dizaines d’espèces différentes de dauphins selon le milieu et la région où ils vivent. Il vit en groupes et le plus commun de nos côtes, est le grand dauphin.

Son évolution est une véritable énigme ! Quelques explications

  • A l’instar des humains, les dauphins respirent de l’air, les femelles accouchent et allaitent leurs petits. Ils sont mammifères car ils ont vécu, il y des millions d’années, sur la terre ferme. En effet, à cette période, ils avaient des pattes, ils marchaient et couraient sur le sol (ils devaient ressembler à des phoques).
  • Un jour, pour des raisons inconnues, ils sont retournés dans l’eau. On   peut imaginer ce que seraient devenus les dauphins, avec leur gros cerveau de 1 700 grammes, s’ils étaient restés à terre : des précurseurs, des concurrents à l’espèce humaine ?
  • Pourquoi sont-ils retournés dans l’eau ? Bonne question. De facto le milieu aquatique présente certains avantages intéressants que l’on ne retrouve pas sur terre : on s’y déplace dans 3 dimensions alors que sur terre, on est « collé » au sol, et dans l’eau, il est inutile de faire appel à différents éléments permettant de survivre.
  • En examinant le squelette du dauphin, on s’aperçoit que ses nageoires antérieures contiennent encore l’ossature de mains aux longs doigts, dernier vestige de sa vie terrestre. Cependant, ses mains, transformées en nageoires, pour pouvoir se mouvoir à grande vitesse dans l’eau (pour pêcher et échapper aux prédateurs), ne pouvaient plus fabriquer d’outils. Le dauphin, étant parfaitement adapté à son milieu, au contraire du nôtre, n’a pas eu besoin de se fabriquer d’inventer tout une gamme d’objets qui complètent nos possibilités organiques (fusil, voiture, ordinateur…).

Comment communique le dauphin ?

  • Il semble qu’il ait bel et bien développé un langage qui lui est propre : c’est un système de communication acoustique s’étendant sur un large spectre sonore ; par comparaison, la parole humaine se situe entre 100 à 5 000 hertz de fréquence, la parole » « dauphine » couvre une plage de 7 000 à 170 000 hertz, ce qui autorise beaucoup plus de fréquence.
  • Les dauphins sont depuis longtemps désireux de communiquer avec nous. C’est pour cette raison, qu’ils s’approchent spontanément des bateaux et des nageurs : ils sautent, bougent, sifflent comme s’ils voulaient nous faire comprendre quelque chose… que nous sommes incapables de « déchiffrer » et de communiquer, ce qui les agacent parfois !