Retour X
Écologie | Conseils pour acheter en vrac, une solution éco-responsable
Écologie

Conseils pour acheter en vrac, une solution éco-responsable

Proposé par Pauline Picquette - le 2 mai 2021
© jasmin sessler

Le vrac ? Bien-sûr, on en a entendu parler, mais de quoi s’agit-il vraiment ? 

Acheter en vrac, c’est d’abord, accepter de changer ses habitudes d’achat, c’est mettre de côté quelques idées reçues - du style « c’est réservé aux bobos écolo », c’est bien évidemment essayer de limiter ses déchets ET de refuser le tout plastique, mais c’est également s'équiper de contenants, passer du temps au distributeur, savoir comment l’utiliser... Quelques - petits - efforts supplémentaires certes, mais bien vite assimilés ! Tentons d’en savoir plus sur le sujet.

Le vrac : c’est quoi ?

  • Ce sont des aliments alimentaires ou non (produits ménagers et d’hygiène) vendus sans emballage dans des distributeurs.
  • Pour les acheter, il faut amener avec soi des contenants divers, ou prendre des sacs en papier à disposition dans les magasins.

A savoir : les aliments sont tout de même emballés en grand conditionnement avant d’être déposés dans des distributeurs. Il y a donc des déchets, mais beaucoup moins que les aliments vendus en portions individuelles et aux emballages en plastique.

Hormis ces boutiques spécialisées - commerces sans emballage, il existe d’autres moyens d’acheter sans emballage : au marché (on prend ses sacs), chez un producteur local, dans une ferme cueillette, adhérer à une AMAP...

Pourquoi acheter en vrac ? 4 raisons 

Cette manière d’acheter s’inscrit dans une démarche qui vise à réduire les déchets ; de nombreux avantages sont pris en compte :

  1. C’est moins cher : on n’achète que ce que l’on a besoin,
  2. C’est plus écologique : il y a moins de déchets,
  3. C’est facile : une fois équipé, on intègre rapidement de nouvelles habitudes et une bonne organisation,
  4. On limite le gaspillage alimentaire en ne prenant que le nécessaire.

Acheter en vrac : comment s'y prendre ?

  • Se rendre dans un magasin bio, dans certaines grandes enseignes avec un rayon vrac, dans une épicerie spécialisée en vrac.*
  • Etre équipé de sacs en tissu, réutilisables de préférence ou de sacs en papier personnels, en évitant ceux du magasin, souvent non-recyclables.
  • Utiliser des bocaux, des boites hermétiques, des bouteilles en verre (pour l’huile, le produit vaisselle), le sac à pain...
  • Demander des conseils et de l’aide au vendeur, pour la pesée, par exemple.

* Bon plan : consultez des sites internet spécialisés comme CartoVrac par exemple (créé par l’association Mieux trier à Nantes). Cela vous permettra d’identifier rapidement les magasins proposant des produits en vrac situés près de chez vous. On adore ? Chaque citoyen peut contribuer au projet en ajoutant de nouveaux endroits recommandés sur la carte.

Quels contenants utiliser ?

Avant tout, préparez en amont, vos menus et votre liste de courses, et venez avec vos contenants en fonction de vos achats (inutile de s’encombrer).

  • Les contenants sont pesés (dans les épiceries spécialisées), en caisse et ensuite, prenez au distributeur la quantité nécessaire… Pas de stock superflu !
  • Pour les produits dits  « rinçables » (entretien et hygiène), les contenants sont toujours les mêmes.

Savoir calculer ses quantités

Déterminer les quantités dont on a besoin est parfois compliqué ; elles varient selon l’âge, l’appétit des consommateurs. Il existe des tableaux qui vous aideront à mesurer les doses nécessaires aux repas.

Astuce : pour les légumineuses, on multiplie par 3 pour obtenir le poids cuit.

A vos contenants ! On dit non au superflu et oui à l’achat malin !