Retour X
Écologie | Les mystères du coton
Écologie

Les mystères du coton

Proposé par M6 Météo - le 19 sept. 2013

Le coton est une fibre végétale qui entoure les graines de cotonniers. Sa récolte se fait à maturité du fruit lorsque les capsules éclatent et libèrent ces dites fibres. Une défoliation est par ailleurs parfois effectuée pour réduire les déchets qui sont beaucoup plus nombreux qu’auparavant. Autrefois, la récolte du coton se faisait en effet à la main, mais aujourd’hui alors que tout est mécanisé, de nombreux déchets sont produits.

Une fois récoltée, la fibre de coton est ensuite transformée en fils, qui sont ensuite eux même tissés et transformés en tissu.

Rappelons que malheureusement, la production du coton est gravement préjudiciable à notre belle Nature. Les sempiternelles invasions d’insectes et d’acariens, entrainent en effet bien souvent un usage intensif de pesticides et de produits chimiques de la part des cotonniers. Par ailleurs, l'irrigation des cultures nécessite une forte quantité d'eau qui peut alors ruiner toute une région comme ce fut d’ailleurs le cas lors de l'assèchement de la mer d'Aral.

Récolte de coton © Gilles Paire - Fotolia.com

Tissage du coton © onizu3d - Fotolia.com

 

L’une des principales propriétés du coton réside en le fait qu’il est très absorbant. Sa fibre végétale peut en effet absorber jusqu’à 8,5% de son poids en eau ; une propriété qui lui vaut d’être souvent utilisé dans la confection du linge de bain.

Le coton est également un très bon isolant. En grattant un tissu en coton, et en rendant sa surface pelucheuse, on remarque en effet que la matière retient d’avantage l'air réchauffé. C’est d’ailleurs pour cela que les sweats et les tenues généralement portées par les sportifs, sont souvent recouverts d’une couche de coton soigneusement « boulochée » à l'intérieur ; c’est ce qui les rend si chauds et si confortables.

Le coton est d’ailleurs l’un des tissus les plus résistants aux fortes températures, ce qui explique notamment que l’on puisse le repasser à fer chaud. Attention : un fer trop chaud peut néanmoins jaunir le coton blanc. Par contre, mieux vaut ne pas laver ses vêtements de coton à température trop haute : un lavage à 30 ou 40°C reste beaucoup plus sûr et vous évitera toute déformation de tissus.

Le coton et sa propriété absorbante © Marco Mayer - Fotolia.com

Le coton et sa résistance à la chaleur © Olha K - Fotolia.com

 

Dans son utilisation actuelle, le coton est principalement mélangé à des fibres synthétiques comme le polyester ; il perd donc quelque peu en qualité et est par ailleurs considéré comme plus néfaste pour l’environnement. Pour être mélangé, il doit en effet être traité avec de nombreuses substances chimiques.

Cependant, on entend de plus en plus parler du "coton bio". Mais qu’est-ce que ce dernier a t-il donc de plus naturel que les autres cotons ? Généralement produit par de petits producteurs issu du commerce équitable, le coton bio n'est en fait pas exposé aux OGM et ne subit par ailleurs pas les agressions des produits chimiques ; les pesticides qui sont utilisés pendant sa culture sont en effet toujours naturels (on utilise par exemple la fumure pour engrais).

 

Le coton bio est donc beaucoup plus respectueux de la peau de l'environnement et est par ailleurs entièrement anallergique ! 

Coton © PhotoSG - Fotolia.com

Coton bio © PhotoSG - Fotolia.com