Santé / Bien-être | Mission ? Préparer son corps à l’approche des fêtes de fin d’année
Santé / Bien-être

Mission ? Préparer son corps à l’approche des fêtes de fin d’année

Pauline P. Publié par Pauline P. - le 13 déc. 2021
femme heureuse noel

Si l’on adore les fêtes de fin d’année, c’est bien pour les moments de partage et de bonheur qu’elles nous apportent. Mais n’oublions pas dans cette liste de petits plaisirs l’aspect « gourmandise ». Repas de Noël, champagne, grignotage... : pendant quelques jours (voire semaines), les calories sont vite oubliées. Peut-on s’y préparer ? Bien évidemment ! Voici quelques astuces à garder en tête pour éviter de - trop - subir ces excès alimentaires. L'idée ? Prendre soin de son corps en misant sur une approche alimentaire ajustée à l’approche des fêtes.

Être hydraté(e)

Tout le monde s’accorde à dire que dans l’idéal, il faut toujours veiller à être bien hydraté(e). Mais pendant les périodes de fêtes, cela devient un réel impératif ! L’eau est vitale en permettant au corps d’accomplir ses fonctions de manière optimale. En buvant au minimum 1,5 litre d’eau par jour, vous vous assurez de drainer les toxines de votre corps, une bonne habitude à prendre pour ne pas se retrouver surchargé(e).

Faire une cure à base de « boissons détoxifiantes »

Certaines boissons faites à partir d’ingrédients naturels font preuve de bienfaits très intéressants dans le cadre d’une préparation physique. Ainsi, nous vous conseillons de boire un verre d’eau avec du jus de citron tous les matins, environ deux semaines avant les jours de fêtes. C’est une bonne manière de commencer la journée en activant votre système digestif, votre système immunitaire, et cela permettrait même d’avoir une plus belle peau ! Plus tard dans la journée, les tisanes dépuratives, le thé vert, ou le jus d’aloe vera sont aussi les bienvenus. 

Manger des repas plus légers que d’habitude

La raison est assez évidente : puisque des repas très riches et copieux nous attendent, il est judicieux de compenser en diminuant son apport au préalable. L’organisme sera mis à rude épreuve après avoir reçu de grandes quantités d'aliments, que vous n’avez pas forcément pour habitude de consommer. Nous ne parlons pas simplement de l’aspect diététique, mais plutôt du bien-être du corps de façon globale : manger équilibré et en quantités légèrement moindres quelques jours avant les fêtes est une bonne façon de « limiter la casse ».

Ne pas jeûner pour autant !

Cette précision est étroitement liée au point précédent. Si nous vous conseillons d’orienter vos choix alimentaires sur des petites quantités, cela ne signifie pas qu’il faut jeûner pour autant. Le jeûne présente incontestablement des effets bénéfiques sur le corps (sous certaines conditions). Mais cela s’applique lorsque que l’on mange comme à son habitude, ce qui n’est pas vraiment le cas lors des fêtes. Ainsi, jeûner fait subir à votre corps deux extrêmes, surtout si vous n’avez pas d’expérience dans cette pratique. 

Respecter ses signaux corporels

Attention, le but de cette démarche n’est pas de perdre du poids pour avoir de la marge le jour de Noël ! Au contraire, il faut aborder les choses de manière positive en écoutant son corps et ses envies pour pouvoir profiter de Noël sans contrainte. Ainsi, il est important de respecter les signaux de satiété, notamment lors du fameux repas de fête, pour éviter de trop manger et de ne pas se sentir en forme par la suite. Il n’y a rien de plus désagréable, et cette façon de penser risque d’induire de la culpabilité dans les jours qui suivent. La clé réside donc dans le fait de respecter son corps et de ne pas trop en faire. Si la table est remplie de bonnes choses que vous voulez absolument goûter, ne vous privez pas, mais faites le avec parcimonie !