Tourisme / Voyage | Visite du Mont Saint-Michel : ce qu’il faut savoir sur cet incontournable culturel 
Tourisme / Voyage

Visite du Mont Saint-Michel : ce qu’il faut savoir sur cet incontournable culturel 

Pauline P. Publié par Pauline P. - le 13 nov. 2022
mont saint michel

L’île du Mont Saint-Michel est un lieu hautement symbolique. Et pas seulement parce qu’il est en équilibre entre la terre, l’eau et le ciel. Essayons d’en savoir davantage sur ce site, comptant parmi les plus visités de France (près de 3 millions de visiteurs).

Le Mont Saint-Michel, une « vieille » histoire

  • C’est sur ce lieu extraordinaire que se sont déroulés des pèlerinages chrétiens (sur le chemin de Saint-Jacques de Compostelle), mais aussi des cérémonies d’alchimistes et de templiers, et, plus avant encore, des célébrations druidiques. Toutes les populations avoisinantes ont vénéré ce site. 
  • Jadis on nommait l’île du Mont Saint-Michel l’Île des Morts : Tumba, mot provenant du gaulois « Tim » signifiant lieu élevé, mais aussi lieu de mort.
  • Face à ses superstitions d’un autre âge, les ducs de Normandie y firent construire par des compagnons une église de style roman en 1023.

Un édifice religieux remarquable

Cette église est surprenante ; elle est bâtie sur 4 pentes et comprend d’est en ouest, un narthex (un porche), une nef de 7 travées flanquées de bas-côtés, un transept voûté et un chœur d’abside entouré d’un déambulatoire. La longueur de l’édifice (80 m) est égale à la hauteur de la pointe du rocher, ce qui fait que l’église est comprise dans un carré parfait. Un hasard ? Non ! Il désigne les 4 éléments, les 4 horizons et les 4 vents qui soufflent sur le Mont. Les bâtisseurs auraient-ils voulu s’inspirer du Temple de Salomon à Jérusalem ? Un exemple : les 7 marches qui conduisent au transept qui correspondent aux 7 branches du chandelier sacré.

Quant au monastère du Mont Saint-Michel, il a les proportions exactes de l’Arche de Noé, précisées dans l’Ancien Testament : 300 coudées/50 et comprend 3 niveaux superposés, à l’instar de l’Arche (1er étage occupé par les animaux, 2ème par les réserves de nourriture et la 3ème par la famille du patriarche). Dans le monastère, on trouve au 1er, l’aumônerie (où sont accueillis les étrangers, pèlerins et fidèles), au 2ème le réfectoire des moines et au 3ème, il est réservé au dortoir. Par conséquent, les bâtisseurs ont compris que le Mont était une île, évidemment, mais aussi un vaisseau, voguant dans une autre dimension !

Pour en savoir plus : La statue dorée de Saint-Michel, au sommet de l’église abbatiale, culmine à 157,10 m.

Mont Saint-Michel : comment s’y rendre ? 

L’accès au Mont peut se faire en voiture, en moto ou en camping-car par l’A13, l’A11 ou l’A84, puis aux parkings P2 à P13 ; à vélo, par la Véloscénie, la Véloroute des plages du Débarquement ou la Vélomaritime ; à pied, par les voies vertes et chemins balisés vers le Mont ; en train jusque la gare de Pontorson ; en avion jusque les aéroports de Dinard ou Rennes, puis en bus ou en train depuis Avranches et Granville. La navette « Le Passeur » vous y attend toute la journée toute l’année. Comptez 11 euros pour une visite de l’abbaye, sans oublier le parking.

Au Mont Saint-Michel, il y a toujours du monde, le lieu étant magique !