Santé / Bien-être | Alzheimer : boire du café permettrait de limiter les risques
Santé / Bien-être

Alzheimer : boire du café permettrait de limiter les risques

Publié par Marie-eve Wilson-jamin - le 1 oct. 2018
© ©shutterstock

Des chercheurs lillois ont mis en évidence les propriétés d’un dérivé de la caféine pour ralentir les risques de développer une démence.

Les effets bénéfiques de la caféine sur le développement d’Alzheimer

Des chercheurs lillois ont mis en évidence les effets bénéfiques d’un dérivé de la caféine sur le développement de la maladie d’Alzheimer, selon un communiqué de l’université de Lille. Cette étude, publiée dans la revue Frontiers in Molecular neuroscience, a été réalisée par l’équipe de David Blum, directeur de recherche à l’Inserm de Lille, en collaboration avec l’un institut de médecine de Lisbonne (Portugal), et de l’université de Bonn (Allemagne).

En revanche, il ne faut pas en abuser.  Les chercheurs pensent que « les effets protecteurs de la caféine seraient optimaux pour des doses correspondant à 3 à 4 tasses par jour»

Ces molécules ont déjà eu des effets bénéfiques sur la maladie de Parkinson

Et l'Inserm de préciser dans le communiqué : « Une consommation régulière et modérée de caféine ralentit le déclin cognitif lié à l’âge et le risque de développer une démence ». Pour rappel, la caféine est déjà connue pour bloquer la fonction d’un récepteur cérébral.

En outre, ces molécules issues de la caféine ont déjà fait l’objet d’essais cliniques pour le traitement de la maladie de Parkinson. Même si ces résultats sont à confirmer, il s'agit d'une bonne nouvelle. En effet, avec plus de 850.00 personnes atteintes en France, la maladie d’Alzheimer représente la première cause de démence dans l'Hexagone.

À lire aussi : Le café rallongerait l’espérance de vie