Actualités | Attentat de Strasbourg : l'enquête progresse tandis qu'un cinquième blessé meurt
Actualités

Attentat de Strasbourg : l'enquête progresse tandis qu'un cinquième blessé meurt

Sybille De-la-rocque Publié par Sybille De-la-rocque - le 18 déc. 2018
Attentat Strasbourg

Strasbourg pleure une cinquième victime de l’attentat perpétré par Cherif Chekatt. Au même moment, des proches du terroriste sont mis en examen pour lui avoir permis de se procurer une arme.

Des proches de Cherif Chekatt mis en examen

La Justice a ordonné le placement en détention provisoire d’un proche de Cherif Chekatt, lundi 17 décembre. Cet homme, dont l’identité n’a pas été révélée, est accusé d’avoir joué un rôle dans la préparation de l’attentat de Strasbourg. Peu avant, il a été mis en examen pour « participation à une association de malfaiteurs terroristes criminelle ».

Ce n’est pas le premier homme qui attire l’attention de la justice dans le cadre de cette enquête. Le même jour, deux autres personnes ont été placées en garde à vue, elles aussi soupçonnées d’avoir aidé Cherif Chekatt à se procurer son arme, un révolver qui date de la fin du 19ème siècle et qui a notamment servi au cours de la Première Guerre mondiale.

Une cinquième victime succombe à ses blessures

Cette nouvelle intervient alors que Strasbourg a appris la mort de la cinquième victime de l’attentat. Barto Pedro Orent-Niedzielski, 35 ans, a succombé à ses blessures après avoir passé 5 jours dans le coma. L’émotion est forte à Strasbourg, cet homme, surnommé « Bartek », était bien connu de la scène culturelle strasbourgeoise.

Dimanche soir, les Strasbourgeois se sont réunis pour rendre hommage aux victimes de cet attentat, perpétré mardi 11 décembre. Attentat qui, à ce jour, a fait cinq morts et 11 blessés dont certains sont toujours dans un état grave.

À lire aussi Jawad Bendaoud : cinq ans de prison requis contre lui en appel