Retour X
Santé / Bien-être | Épilation intégrale : quels sont les risques ?
Santé / Bien-être

Épilation intégrale : quels sont les risques ?

Proposé par Anton Kunin - le 3 juil. 2017
© © Shutterstock

En été, 77 % des femmes s’épilent, selon un récent sondage IFOP. Une autre étude Ipsos, relayée par nos confrère de 20 minutes, rapporte qu'elles sont 22 % à pratiquer l'épilation intégrale. Mais cette pratique est-elle sans danger ? Certaines précautions s’imposent en tout cas.

Une épilation augmenterait de 80 % le risque d’attraper une MST

Selon une étude menée sur 7 500 Américaines publiée dans la revue Sexually Transmitted Infections en décembre 2016, les femmes qui se débarrassent des poils pubiens courent un risque accru de contracter une maladie sexuellement transmissible comme l’herpès, la syphilis, la chlamydia ou encore la blennorragie. Lorsqu'on fait une épilation partielle, le risque augmenterait de 80 % et lorsqu’on enlève l'intégralité des poils, le risque s'accroîtrait de 440 %. Pourquoi donc une telle corrélation ?

L’explication la plus simple consisterait dans le fait que les femmes qui s’épilent ont plus de rapports sexuels avec davantage de partenaires différents, d’où un risque accru d’attraper une infection. Mais tout est beaucoup plus compliqué.

Épilation : attention aux infections et irritations

Tout d’abord, la peau est plus fine sur le sexe et les seins, des micro-blessures ne sont donc pas rares lorsqu’on s’épile avec un rasoir. Chaque micro-blessure étant un point d’entrée potentiel pour les infections, les femmes qui choisissent de s’épiler courent donc un risque accru.

L’épilation intégrale provoque également des irritations. Lorsqu’on enlève les poils pubiens, disparaît une barrière naturelle : les frottements entre le sexe et la culotte se font plus intenses et plus encore si le pantalon est moulant. Il convient donc de choisir des vêtements confortables et appliquer de la crème apaisante et réparatrice. Pour faire le bon choix, n’hésitez pas à consulter votre dermatologue.

À lire aussi : Épilation : quelle méthode choisir ?