Retour X
Actualités | Emmanuel Macron confirme le déremboursement de l'homéopathie
Actualités

Emmanuel Macron confirme le déremboursement de l'homéopathie

Proposé par Perrine Derobien - le 8 juil. 2019

C’est une nouvelle étape qui concerne le dossier de la fin du remboursement de l’homéopathie. Emmanuel Macron s’est en effet prononcé et a donné son accord. Explications.

Homéopathie, un taux de remboursement qui diminue d’année en année

Cela fait 16 ans que le remboursement des traitements homéopathiques est à la baisse. Il est passé de 65% à 35% en 2003, puis de 35% à 30% en 2011. Depuis plusieurs mois, la fin du remboursement de l’homéopathie est en discussion. Après la déclaration d’Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé en faveur de cette mesure, Emmanuel Macron s’est prononcé.

Le président a confirmé l’enclenchement du déremboursement des traitements homéopathiques. « Le chef de l'État a mis fin au suspense il y a quelques jours. L'annonce doit être effectuée à la fin de la semaine » a-t-on pu lire dans les colonnes du Journal du Dimanche ce week-end. Reste à savoir comment se déroulera la fin du remboursement.

Quelles conséquences entraînera le déremboursement des traitements homéopathiques ?

Déremboursement partiel ou total ? Les deux options sont possibles et l’on devrait savoir en fin de semaine quelle sera celle qui est retenue. Du côté des laboratoires, l’heure est à l’inquiétude. Valérie Poinsot, directrice générale du fabricant français Boiron, interviewée par Challenges espère un maintien du taux de remboursement à 30%, accompagné d’un moratoire, qui laisserait du temps aux laboratoires pour se préparer à cette décision et permettrait aussi de lancer un débat public sur ce dossier.

La fin du remboursement de l’homéopathie est en effet très impopulaire et pas seulement auprès des fabricants. Nombreuses sont les personnes qui ont recours à cette médecine douce même si la Haute Autorité de Santé considère qu' « aucune étude n’a démontré la supériorité en termes d’efficacité (morbidité) de l’approche homéopathique par rapport à des traitements conventionnels ou au placebo ».

Par ailleurs, même si, à l’heure actuelle, le remboursement des traitements homéopathiques coûte cher à l’Assurance maladie -plus d’une centaine de millions d’euros par an- certaines voix s’élèvent et font remarquer que le déremboursement entraînera mécaniquement des pertes d’emplois.

À lire aussi : L'HOMÉOPATHIE

 

Crédit photos: © Shutterstock