Santé / Bien-être | Hyperthermie : les signes qui doivent vous alerter
Santé / Bien-être

Hyperthermie : les signes qui doivent vous alerter

Emilia Capitaine Publié par Emilia Capitaine - le 29 mai 2017
chaleur canicule © @pixabay

Lors des fortes chaleurs, les risques d’hyperthermie et de déshydratation sont accrus. Pour s’en prémunir, certaines précautions peuvent être prises, à commencer par une hydratation régulière.

Hyperthermie : les personnes à risque

Alors que le week-end de l’Ascension a été marqué par de fortes chaleurs, ces dernières se sont poursuivies sur une grande partie du territoire français ce lundi 29 mai 2017. Mais il ne s’agit là que du premier pic de chaleur avant une saison estivale qui sera probablement très chaude. Une hausse du thermomètre qui augmente le risque d’hyperthermie (hausse de la température du corps à plus de 40°C et altération de la conscience) ou de déshydratation, notamment pour les personnes à risque : femmes enceintes, enfants de moins de 4 ans, personnes âgées de plus de 65 ans.

D’après Santé publique France, d’autres personnes sont également susceptibles d’être plus à risque en période de canicule : les personnes confinées au lit ou au fauteuil ; les personnes souffrant de troubles mentaux (démences), de troubles du comportement, de difficultés de compréhension et d’orientation ou de pertes d’autonomie pour les actes de la vie quotidienne ; les personnes ayant une méconnaissance du danger ; les personnes sous traitement médicamenteux au long cours ou prenant certains médicaments pouvant interférer avec l’adaptation de l’organisme à la chaleur ; les personnes souffrant de maladies chroniques ou de pathologies aiguës au moment de la vague de chaleur ; les personnes en situation de grande précarité, les personnes non conscientes du danger.

Les précautions à prendre

Pour éviter la déshydratation, certaines précautions doivent être prises : boire de l’eau régulièrement, manger suffisamment, rester à l’ombre et maintenir sa maison le plus possible au frais (en fermant le volets la journée et en aérant une fois la nuit tombée et les températures plus fraîches).

Par ailleurs, le ministère des Affaires sociales et de la Santé rappelle les signaux pouvant indiquer une possible déshydratation ou hyperthermie lors de fortes chaleurs : crampes, fatigue inhabituelle, maux de tête, fièvre supérieure à 38°C, vertiges ou nausées, propos incohérents. Si vous présentez un ou plusieurs de ces symptômes, il convient de consulter un médecin, voire d’appeler le SAMU (en composant le 15) en cas de malaise.  

À lire aussi : Canicule, les bons gestes et les numéros à connaître