Retour X
Actualités | Meurtre de Maëlys : le frère de Nordahl Lelandais le défend
Actualités

Meurtre de Maëlys : le frère de Nordahl Lelandais le défend

Proposé par Marie-eve Wilson-jamin - le 24 sept. 2018

Alors que la reconstitution du meurtre de la petite Maëlys devrait se dérouler dans la nuit de ce lundi à mardi 25 septembre, le frère de Nordahl Lelandais, le suspect présumé, s'exprime. Il explique que son frère n'est pas un « tueur froid ».

Pour son frère, Nordahl Lelandais n'est pas un « tueur froid »

Plus d'un an après le meurtre de la petite Maëlys, le frère de Nordahl Lelandais a enfin pris la parole. Sven Lelandais se dit convaincu que le suspect n’est pas le « tueur froid » décrit par certains. Il évoque également le meurtre du caporal Arthur Noyer. Pour lui, la thèse du double accident avancée par son frère est crédible.

Pour Sven Lelandais, « l'intention de Nordahl n’était pas de donner la mort, loin de là », comme il l’explique sur RTL. « Pour la petite Maëlys, j’ai entendu dire qu’elle a crié dans la voiture. Ensuite il y a une claque et la tête qui rebondit au niveau de la tempe sur un endroit dur de la portière, j’imagine que cela a pu se passer comme ça. Je ne dis pas que c’est bien de mettre une tarte à une enfant. Mais on ne met pas une claque pour tuer. »

Beaucoup d'espoirs quant à la reconstitution du meurtre de Maëlys

Les enquêteurs, de leur côté, attendent beaucoup de la reconstitution du meurtre de la fillette, qui va se dérouler dans la nuit de lundi à mardi 25 septembre, entre l'Isère et la Savoie. L'assassin présumé de la petite Maëlys va-t-il effectuer de nouvelles révélations en étant confronté aux lieux du drame ou bien va-t-il rester sur sa ligne de défense adoptée depuis le 14 février, celle de l'avoir « involontairement » tuée ?

Sven Lelandais, lui, en est persuadé, quelque chose d'irrationnel s'est déroulé : « Nordahl je ne dis pas que c'est un ange, mais c'est un homme normal. Moi j'ai le sentiment qu'il n'était pas tout seul. » Enfin, il a tout de même une pensée pour la famille des victimes : « J’ai de la peine pour eux. Perdre un proche, c’est horrible. Je comprends aussi que les familles de Maëlys et d’Arthur en veuillent énormément à Nordahl. En revanche, en ce qui concerne ma famille, on n’y est pour rien»

À lire aussi : Nordahl Lelandais : réouverture de centaines de dossiers de disparition

Crédit photos: © ©facebook