Retour X
Actualités | A la découverte des 10 plus belles gares de France 
Actualités

A la découverte des 10 plus belles gares de France 

Proposé par Pauline Picquette - le 14 mars 2021
© ugur akdemir

On y passe en transit lors de nos voyages ou migrations saisonnières, sans y prêter d’attention…Cependant, les gares sont de magnifiques bâtiments à l’architecture urbaine remarquable et souvent unique, héritières d’un passé industriel et technologique de notre histoire et patrimoine. Embarquez pour un voyage à la rencontre de nos plus belles ferroviaires et maritimes de France.

1. La gare des Bénédictins à Limoges (Haute-Vienne)

Le coup de cœur ! L'une des plus belles du monde… Cet ouvrage magnifique est dû à l’architecte Roger Gonthier : la gare fut inaugurée en 1929 et bâtie à l’emplacement de l’ancienne gare du XIXème siècle, elle-même construite sur l’ancien monastère des Bénédictins.

Ses atouts : Sa superbe coupole et son campanile de 57 m.

2. La gare de Metz (Moselle)

Une des plus belles gares d’Europe… C’est le Kaiser, Guillaume II (empereur d’Allemagne) qui en a décidé la construction entre 1905 et 1908, à des fins militaires. Cet immense édifice ferroviaire se voulait le symbole de la puissance allemande et aux temps glorieux de l’Empire germanique.

Ses atouts : Les bas-reliefs, vitraux, lions de basalte, frises celtiques,...

3. La gare Saint-Exupéry à Lyon (Rhône)

Œuvre contemporaine de l’architecte espagnol Santiago Calatrava Valls, la gare qui dessert l’aéroport de Lyon-Saint-Exupéry est construite en acier et béton.

Ses atouts : Sa forme originale qui rappelle un immense oiseau prenant son essor... ou un casque corinthien.

4. La gare maritimeTransatlantique de Cherbourg (Manche)

Cette ancienne gare accueille aujourd’hui la Cité de la Mer. Sa construction, en 1933, s’inscrivait dans un grand projet de travaux pour faire face à l’afflux de passagers vers l’Amérique… et accueillir les plus grands paquebots de l’époque : le Queen Mary, le Titanic,...

Ses atouts : Avec ses grandes verrières et claustras, l’architecte René Levavasseur a conçu un bâtiment inspiré du style Art déco.

5. La gare de Strasbourg (Bas-Rhin)

Cet incroyable édifice Renaissance, construit par les Allemands en 1883, est agrémenté par une gigantesque verrière, réalisée par l’architecte Jean-Marie Duthilleul.

Son atout : L’originalité de la verrière qui donne de la modernité et de la lumière à la gare, quelque peu austère.

6. La gare du Midi à Biarritz (Pyrénées-Atlantiques)

De fait, la « véritable » gare de Biarritz se trouve dans à la périphérie de la ville (La Négresse) ; c’est l’Impératrice Eugénie au XIXème siècle (gênée par le bruit des trains pendant ses séjours à Biarritz) qui fit déplacer la gare du centre-ville. Cependant, la Compagnie du Midi décida par la suite de remettre le trafic ferroviaire en ville jusque 1980… pour revenir par la suite à La Négresse.

Ses atouts : La belle architecture symétrique avec ses 2 tours et son hall Art déco ; l’ancienne gare est devenue un pôle culturel avec une salle de spectacle.

7. La gare Saint-Charles à Marseille (Bouches-du-Rhône)

Inaugurée en 1848, sa structure métallique est représentative de l’époque de sa construction, sa façade, elle, est plus tardive. On peut, de l’esplanade, contempler la ville en contrebas et admirer, en levant les yeux, Notre-Dame de la Garde.

Son atout : L’escalier monumental à larges volées, décoré de pylônes néo-classiques et de figures allégoriques.

8. La gare de Brest (Finistère)

Le bâtiment fut érigé par l’architecte Urbain Cassan en 1936. Il ne reste que la partie basse du bas-relief qui orne la tour (détruit pendant la Seconde Guerre Mondiale).

Son atout : Sa forme circulaire surmontée d’une tour et percée d’une centaine de petites fenêtres rectangulaires, style Art déco.

9. La gare d’Amiens (Somme)

La gare a été conçue par Auguste Perret vers 1950, mais depuis 2008, son impressionnante verrière de 10 000 m2, construite entre la gare et la tour Perret, fait polémique auprès des habitants amiénois.

Son atout : La verrière, gigantesque canopée de verre et d’acier à trame colorée.

10. La gare de Tours (Indre-et-Loire) 

Construite en 1896 par Victor Laloux (architecte tourangeau du Musée d’Orsay), la gare est la seconde à Tours : la première gare (1845) fut détruite à la fin du XIXème siècle. Le nouveau bâtiment fut édifié pour accueillir le flux grandissant des voyageurs.

Son atout : Le verre et l’acier dominent, donnant à l’ensemble un harmonieux effet de légèreté et de luminosité.