Actualités | Quand l’Atlantique se déchaîne : l’alerte niveau 2 pour les vagues submersions est enclenchée
Actualités

Quand l’Atlantique se déchaîne : l’alerte niveau 2 pour les vagues submersions est enclenchée

Publié par Laura J. - le 3 janv. 2022

En ce début d’année 2022, le quart Nord-Ouest de la France est sous les nuages. Des pluies importantes ainsi que des vents modérés vont donc agiter l’Océan Atlantique dans cette partie de l’Hexagone. Par mesure de sécurité, la section de vigilance météorologique de Météo France a donc activé une alerte de niveau 2 pour les vagues submersions. Voyons ensemble ce que cela signifie.

Cinq départements placés en alerte 2 pour les risques de vagues / submersions

Lorsqu’aux averses importantes s’ajoutent des vents relativement forts, l’Océan Atlantique a tendance à se déchainer. Depuis novembre 2001, Météo France se charge donc de signaler tout phénomène dangereux pouvant apparaitre dans les prochaines 24 heures aux habitants de l’Hexagone. Aujourd’hui, alors que 41 département sont en jaune (niveau 2) pour différents phénomènes météorologiques, 5 d’entre eux sont à risque de vagues et submersions, à savoir :

  • Le Pas de Calais
  • Le Finistère
  • Le Morbihan
  • La Loire Atlantique
  • La Vendée

Pour les quatre derniers départements cités, l’alerte vagues submersions s’accompagne d’une alerte de niveau 2 pour les pluies et inondations.

Les courants devraient se calmer en milieu d’après-midi pour reprendre de l’ampleur durant la nuit prochaine. Si vous résidez dans les zones concernées, il vous faudra donc rester attentif et surveiller la situation demain également.

Comment s’explique le phénomène de vagues et submersions ?

Les submersions peuvent engendrer des inondations rapides et très importantes des côtes, des ports ainsi que des embouchures de fleuves ou bien de rivières. C’est une élévation fulgurante et extrême du niveau de l’eau qui en est à l’origine, élévation qui s’explique par une combinaison de différents phénomènes :

  • Un coefficient de marée très fort : plus le coefficient de marée sera fort et plus le niveau de la mer sera élevé ;
  • Le passage d’une forte intempérie : celui-ci engendre une surélévation du niveau marin dû à la houle, à l’accumulation d’eau à l’approche du littoral ainsi qu’à la diminution de la pression atmosphérique ;
  • La nature des fonds : en fonction que le sol soit recouvert de sable, de vase ou de roche, la propagation de la vague vers la côte sera plus ou moins importante ;
  • L’orientation de la côte : en fonction de la direction de propagation de la houle et des vagues et de la manière dont la côte est orientée, le fracas des courants sur le littoral sera plus ou moins fort.

C’est donc la combinaison de ces évènements parfois aggravés par d’autres phénomènes encore qui fait monter le niveau de l’eau au-dessus de l’estran et peut ainsi recouvrir les digues, les jetées et les autres infrastructures (routes, habitations, etc.) se trouvant en bord de mer. Ces dernières peuvent alors être fragilisées ou endommagées sur plusieurs kilomètres, et plusieurs mètres d’eau peuvent recouvrir le terrain.

Vous vous en doutez, lorsque l’alerte de niveau 2 est enclenchée, il est déconseillé de prendre la mer, il est préférable de réfléchir à une solution de repli pour se réfugier en lieu sûr et protéger ses -biens au cas où le niveau de risque devait être augmenté d’un cran - et passer en orange. Pour l’heure, si vous côtoyez les littoraux des zones concernées dans les prochains jours, il vous faudra rester informé en cliquant ici. Il est aussi recommandé de vous abonner à notre Newsletter afin de recevoir les mises à jour des alertes en direct.