Santé / Bien-être | Quelle alimentation pour prévenir l'ostéoporose ?
Santé / Bien-être

Quelle alimentation pour prévenir l'ostéoporose ?

Publié par Marie-eve Wilson-jamin - le 7 mars 2019
© © Shutterstock

Les os se fragilisent avec l'âge, souvent en raison d’un manque de calcium et d’autres minéraux. L’ostéoporose rend les os plus poreux et plus susceptibles de se fracturer lors d’une chute banale. Voici quelques conseils pour s'en prémunir !

Contre l'ostéoporose : du calcium, des minéraux et des vitamines !

Les os se dégradent et se renouvellent constamment. Mais avec l'âge, la dégradation prend le dessus sur la régénération et les os perdent de leur densité. C’est ce qu’on appelle ostéoporose. Les femmes y sont quatre fois plus sujettes que les hommes, notamment car leur masse osseuse est plus faible. Pour se prémunir de l'ostéoporose et préserver solidité et robustesse de ses os, il faut un apport en calcium mais aussi d'autres minéraux, vitamines, protéines et nutriments.

Il est donc conseillé de manger beaucoup de fruits et légumes. Des études scientifiques ont prouvé que chez ceux qui en consomment énormément, la perte osseuse est nettement moins prononcée que chez ceux qui en prennent peu. En outre, les légumes feuilles, les légumineuses, les noix et les grains entiers fournissent de bonnes quantités de magnésium, minéral qui contribue à renforcer les os.

L'activité physique, un vrai plus

La potassium est lui aussi indispensable. Vous le trouverez dans l'avocat, la banane, l'orange, la tomate. Par exemple, vous pourrez manger une tasse de flocons d’avoine au petit-déjeuner avec un ajout d'amandes, le tout arrosé de lait ou à déguster avec un yaourt. Pour le déjeuner, songez à une portion de saumon avec des épinards et du fromage. La vitamine D est également une alliée : alors pensez aussi au chocolat noir, aux sardines et autres harengs !

Une bonne alimentation donc, mais aussi de l'exercice, voilà le cocktail le plus efficace pour lutter contre l'ostéoporose. Pour preuve, une étude australienne a ainsi démontré une réduction importante des chutes de 31% chez les seniors suivant un programme comportant des exercices de force (soulever ses petits-enfants) ou d’équilibre (attendre le bus en équilibre sur un pied). 

À lire aussi : Arthrose du genou : 2 fois plus de cas en 50 ans