Retour X
Actualités | Suicide assisté : une femme décide de mourir en 2020
Actualités

Suicide assisté : une femme décide de mourir en 2020

Proposé par Sybille De-la-rocque - le 10 sept. 2018

Une Française de 74 ans résidant en Suisse fait beaucoup parler d’elle depuis quelques semaines. Et pour cause, elle a décidé de mourir en 2020 et compte faire évoluer la loi sur le suicide assisté d’ici là.

À 74 ans, elle planifie son suicide assisté

Jacqueline Jencquel est une Française de 74 ans. Elle réside en Suisse et est en parfaite santé. Et pourtant, elle a décidé de mourir. La date exacte n’a pas été fixée, mais elle mourra en 2020 en pratiquant un suicide assisté par un médecin. Et avant de mettre fin à ses jours, cette septuagénaire a décidé de faire parler d’elle en militant pour ce qu’elle appelle « le droit des vieux ».

Depuis plusieurs semaines, elle passe donc de nombreuses heures à expliquer son combat dans les médias. Un combat en faveur de l’interruption volontaire de vieillesse, ou, en d’autres termes, du libre choix de mourir quand on le désire.

Jacqueline Jencquel milite pour le « droit des vieux »

« Je milite pour les droits des vieux, j’emploie ce terme exprès parce que ces euphémismes qu’on emploie en disant les personnes âgées, les seniors, ça ne dit pas la vérité, on est vieux on est vieux », explique-t-elle ainsi au micro de RMC. « Les vieux sont infantilisés, on les met dans des mouroirs quand ils ne sont plus capables de s’occuper d’eux-mêmes, je trouve qu’il faudrait un ministère pour le droit des vieux. Je me bats pour le droit de choisir. Mon propos n’est pas du tout d’inciter au suicide ».

Puisque le suicide assisté est interdit en France, c’est en Suisse que Jacqueline Jencquel mourra. Si cet acte n’est pas non plus légalisé en Suisse, il y est toléré. En France, le débat sur l’euthanasie est souvent relancé, mais selon un sondage Ifop, mené en janvier 2018 et relayé par RMC, seuls 18% des Français seraient favorables à la légalisation du suicide assisté et 47% à la légalisation de l’euthanasie.

À lire aussi Euthanasie : la ministre de la Santé ne veut pas de nouvelle loi

Crédit photos: © Shutterstock