Retour X
Cuisine | 7 choses que vous ne savez sûrement pas sur l’abricot
Cuisine

7 choses que vous ne savez sûrement pas sur l’abricot

Proposé par Pauline Picquette - le 30 août 2020

Il est velouté et savoureux, il est pratique à consommer : de la gourmandise à l’état pur ! Nous parlons bien évidemment de l’abricot, le symbole de l’été. On le croque en toute simplicité, on le déguste dans une pâtisserie ou on s’en régale en confiture… Une délicieuse dose de soleil offerte à nos papilles ! 

1. La fiche d’identité de l’abricot

  • Famille : les Rosaceae
  • Espèce : Prunus armeniaca
  • Culture : on le cultive sur tous les continents mais il aime le climat méditerranéen (chaud et sec) mais attention aux gelées printanières.
  • Récolte : de mai jusque fin août (avec une pointe en juillet) selon les espèces
  • Quelques chiffres : la France est le 2ième producteur européen. La production d’abricots est surtout réalisée en Vallée du Rhône, le Gard et le Roussillon.

2. Petite histoire de l’abricot

Il est originaire de l’Asie Centrale où il poussait à l’état sauvage il y a plus de  5000 ans. Il fut ramené par Alexandre le Grand en Europe, puis on l’importa en France d’Italie au milieu du XVème siècle sans grand succès par ailleurs. C’est le jardinier de Louis XIV qui introduit les abricotiers dans le verger de Versailles.

3. Les variétés

Il existe 40 variétés d’abricots dont les plus connus en France sont : la Wondercot, l’Orangé de Provence (au goût acidulé), le Rouge du Roussillon (pour la confiture), le Farclo (à la chair sucrée), la Bergeron, la Bergecot,...

Selon la variété, la couleur du fruit passe du jaune orangé au rouge, sa forme varie (oblong, ovale) et sa saveur plus ou moins juteuse et gustative.

4. Les qualités et atouts santé de l’abricot

Ses qualités : 

Fruit bénéfique pour ses multiples qualités, à maturité, l’abricot se décline au pluriel : riche en eau (85%), en anti-oxydants et en minéraux. Les vitamines y sont nombreuses notamment la provitamine A (bêta-carotène).

Ses atouts : 

Il aide au transit intestinal grâce à ses fibres, il est bon pour la croissance, il protège contre le cancer et le vieillissement cellulaire et il agit sur la peau et les muqueuses.

5. Comment on le choisit et on le conserve ?

  • Les choisir avec soin et mûrs : une fois cueillis, ils ne mûrissent plus. Ne pas se fier à la couleur, préférer le toucher : il doit être moelleux mais pas mou et parfumé.
  • Les conserver : 2 à 6 jours à t° ambiante ou au réfrigérateur

6. Côté Cuisine

  • Crus : frais ou séchés, en salade de fruits
  • Cuits : en version sucrée (en tarte, en clafoutis, en crumble, en confiture) ou sucré-salé ( associés au canard, au foie gras, au saumon)
  • La recette facile : Le camembert fermier rôti au four

Pour 2 personnes (20 minutes) à réaliser avec 1 camembert, 50 grammes ou plus d’abricots secs, 25 grammes de pistaches, 30 grammes de miel, un peu de thym, du sel, du poivre, de l’huile et du vinaigre.

7. A savoir

  • Pour les sportifs : il constitue (frais ou sec) une recharge minérale bien adaptée aux besoins de l’effort,
  • Pour les bébés : il est l’un des premiers fruits mangés (poché, passé, écrasé avec un petit suisse),
  • L’abricot est à consommer avec un aliment gras (fromage) : les anti-oxydants sont mieux absorbés.