Retour X
Cuisine | 7 choses que vous ne savez sûrement pas sur le piment
Cuisine

7 choses que vous ne savez sûrement pas sur le piment

Proposé par Pauline Picquette - le 22 août 2020

Le piment, plante et fruit à la fois, aux formes très diverses et aux couleurs chatoyantes, donne du « hot » à vos plats et à vos sauces ! Cependant, vous l’apprendrez dans cet article explosif, il faut savoir le dompter et le consommer avec modération... 

1. La fiche d’identité du piment

Piment ? Ce terme vernaculaire (nom courant) désigne le fruit de 5 espèces de plantes du genre Capsicum.

  • Famille/Genre : Solinacées, Capsicum annuum
  • Fleurs : blanc, jaune ou orangé en été
  • Fruits : vert, jaune, orange, rouge, brun ou violet
  • Exposition : plein soleil
  • Type de sol : drainé, léger, riche,  peu acide, humidité moyenne
  • Plantation : de mars à juin
  • Récolte : de juillet à septembre

2. Petite histoire autour du piment

Connu depuis des milliers d’années en Amérique du Sud et Centrale (Mexique : Aztèques), il fut ramené en Europe par Christophe Colomb au XVième siècle. Très apprécié dans les pays chauds, c’est l’épice la plus cuisinée au monde : il doit son goût fort à un composant, la capsaïne qui « explose » les papilles. Il est maintenant cultivé partout dans le monde et présent dans toutes les cuisines.

3. La culture du piment 

  • En pots ou en caissettes, les graines sont plantées sous abri (entre 21 et 26°) et à l’apparition de 2 belles feuilles, on repique en terre chaude (au moins 15°).
  • Au soleil, creusez des sillons distants de 80 cm entre eux, puis déposez les plants tous les 40 cm, à 1 cm de profondeur.
  • Mettez, dans le trou, du compost ou du terreau et rebouchez en installant 1 cuvette et 1 paillis.
  • Arrosez bien au pied et en juin-juillet, faîtes l’apport d’algue liquide.
  • Si vous avez une serre, c’est préférable pour un résultat plus précoce et certain !
  • La récolte se fait 2 à 3 mois après la plantation lorsque les piments sont mûrs.
  • On les conserve en bas du réfrigérateur 1 semaine ou on les congèle. On peut également les sécher et les réduire en poudre.

4. Les variétés

Il existe 140 variétés de piments qui se différencient par leurs saveurs et la force de leur piquant. Une échelle (en fonction du taux de capsaïne) aide à reconnaître la force d’un piment :

  • 0 Neutre : poivron / 1 Doux : paprika doux / 2 Chaleureux : piment doux /3 Piment Ancho /4 Chaud : piment d’Espelette /Jusqu’à...10 Explosif : piment antillais

5. Les maladies et les nuisibles

  • Le surplus d’humidité entraîne le pourrissement des pieds, 
  • Le mildiou, 
  • Les pucerons, cochenilles et acariens : utilisez un insecticide bio pour les détruire (naturel à base d’eau et de piments forts).

6. Les qualité et atouts santé du piment 

Les piments contiennent des vitamines A et C, de magnésium, de fer et des anti-oxydants. C’est également un bactéricide (il réduit les infections). Largement utilisés en médecine traditionnelle, les piments :

  • participent à la digestion et sont laxatifs, 
  • facilitent la transpiration, 
  • traitent la douleur, le zona, les maux de dents grâce aux capsaïcinoïdes, 
  • agissent sur la baisse de la mortalité cardio-vasculaire.

Mais attention aux abus ! Le piment peut provoquer des inflammations, des hémorroïdes, des reflux-gastriques,...

7. Côté Cuisine 

  • Comment le déguster ? C’est un condiment qui est utilisé pour assaisonner les plats et les sauces.
  • Notre recette favorite ? La mousse au chocolat et piment d’Espelette.

Quelques conseils bien utiles : 

  • Pour atténuer la force du piquant d’un piment : enlever les parties blanches du piment et surtout ne pas boire d’eau, préférer du lait ou un yaourt.
  • Lors de la récolte, manipuler les piments avec des gants (attention aux yeux !).
Crédit photos: © shutterstock