Retour X
Écologie | 10 astuces naturelles pour éloigner nos amies les fourmis
Écologie

10 astuces naturelles pour éloigner nos amies les fourmis

Proposé par Pauline Picquette - le 18 juil. 2021

Les fourmis, ces « travailleuses » infatigables, peuplent nos jardins, les beaux jours retrouvés. A l’extérieur, elles participent à la biodiversité et ont toute leur place. Oui, nous devons les préserver ! Mais dès qu’elles envahissent nos maisons, elles deviennent indésirables... Il existe bien évidemment des solutions naturelles, sans produit chimique, pour les empêcher de coloniser nos intérieurs et refouler avec bienveillance ces « éclaireuses ».

10 astuces 100% naturelles anti-fourmis

  1. Le marc de café : on connait les bienfaits du marc de café, en voici un autre ! Déposer du marc au bas des murs, au sol ou sur des soucoupes… Son acidité fera le reste et les petites bêtes à  pattes éviteront votre maison.
  2. La craie : Comment ? En traçant une large ligne avec un bâton de craie sur le balcon ou le rebord de fenêtre, telle une barrière anti-fourmis.
  3. Le citron : Placer des rondelles de citron sur les points d’entrée de la maison… L’acidité les fera fuir.
  4. La lavande : Déposer des branches ou de petits sacs de lavande sur les lieux de passage ou pulvériser de l’huile essentielle.
  5. La cannelle : Même principe que la lavande. Les fourmis n’apprécient pas du tout l’odeur de l’épice.
  6. Le bicarbonate de soude : La poudre magique ! Mélangé avec du liquide vaisselle pour en faire une pâte, c’est « prendre la poudre d’escampette » pour les fourmis.
  7. Le vinaigre blanc : Dilué dans de l’eau, on vaporise aux endroits stratégiques, très efficace contre ces visiteuses.
  8. La menthe poivrée : Idem et double effet, elle (en huile essentielle) chasse les petites bestioles et parfume la maison.
  9. La farine de maïs ou d’avoine : Contrairement aux huiles essentielles (coût et allergies, parfois), une méthode pratique et économique, si vous avez des enfants ou/et des animaux de compagnie.
  10. Les feuilles de basilic : La forte odeur du basilic (et autres herbes aromatiques) n’est pas du goût de ces dames, cela les délogera et elles iront voir ailleurs.

Mieux connaître la fourmi 

  • Famille : les formicidés, classés dans l’ordre des Hyménoptères avec les guêpes et les abeilles
  • Vie sociale : ce sont des insectes eusociaux qui formes des colonies, appelées fourmilières, de quelques dizaines à plusieurs millions d’individus. La division du travail, la communication et la solidarité entre les individus, la plasticité génétique leur ont permis de s’adapter et de survivre depuis des millions d’années.
  • Description : On compte au moins 12 000 espèces (et encore beaucoup à découvrir) qui ont colonisé toutes les parties du globe, sauf le Groenland et l’Antarctique. Les fourmis sont aptères avec un aiguillon (chez les femelles) sauf les individus reproducteurs qui ont 4 ailes. Leur taille varie selon les espèces de 2 à 35 mm ; leur durée de vie est très brève pour les mâles (quelques semaines), plus longue pour les ouvrières (de 3 semaines à 1 an) et pour la reine, 15 ans, voire plus.
  • Comportement : Elles vivent dans une fourmilière et la densité varie fortement avec l’espèce et l’environnement, liée à la disponibilité en nourriture : de 4 fourmis avec une reine à 1 million de reines et 36 millions d’ouvrières sur 1250 ha (avec 45000 nids) au Japon. Elles sont nomades mais le plus souvent sédentaires en colonies stationnaires. Les fourmis peuvent être esclavagistes, inquilines, pot-de-miel, tisserandes, coupeuses de feuilles, charpentières, invasives,...
  • Communication et survie : elles communiquent au moyen de produits chimiques volatils appelés phéromones et elles se défendent ou attaquent par morsure, envenimation (aiguillon à venin chez la femelle) ou projection d’acide formique.
  • Rôle : ce sont des nettoyeuses de l’environnement qui se nourrissent de déchets organiques d’insectes ou d’autres animaux morts.

Chez la fourmi, certains parlent d’anthropomorphisme au vu de leur intelligence collective et organisation sociale.

A lire pour en savoir davantage sur les fourmis et votre regard changera… La trilogie de Bernard Weber sur les fourmis… Génial !