Retour X
Écologie | A la découverte du casoar à casque : l’oiseau le plus dangereux du monde
Écologie

A la découverte du casoar à casque : l’oiseau le plus dangereux du monde

Proposé par Pauline Picquette - le 11 oct. 2021

Un étrange volatile au tempérament agressif qu’il vaut mieux éviter ! Un animal impressionnant et dangereux qui ressemble aux oiseaux préhistoriques et aux dinosaures… Partons à la rencontre du casoar à casque, en gardant nos distances !

La fiche d’identité du casoar à casque

  • Nom scientifique : Casuarius casuarius
  • Famille : les Casuuariidae
  • Taille et poids : grand oiseau de 1 m à 1,80 m pour un poids allant jusque 75 kg
  • Description : Il a de petites ailes atrophiées (il ne peut pas voler) avec un plumage qui ressemble à une chevelure noire et revêche, une tête au bec puissant, avec un casque vert brun qui surplombe un cou et une face bleus, une nuque verte avec 2 caroncules rouges sous le cou, 2 pattes grosses et fortes, terminées par 3 doigts : celui de l'intérieur porte une griffe aussi dangereuse qu’un poignard (12 cm).
  • Alimentation : Le casoar est omnivore, il se nourrit principalement de fruits, trouvés en fouillant le sol ou cueillis dans les vergers, mais aussi de champignons, de charognes et de petits animaux. Les casoars jouent un rôle essentiel dans la dissémination des graines des arbres fruitiers permettant la sauvegarde et la reproduction des espèces végétales.
  • Mode de vie : C’est un animal solitaire avec une femelle dominante (elles sont plus grandes) qui choisit le mâle pour s’accoupler. Elle pond de 3 à 8 œufs que le mâle va couver et élever les petits pendant 1 an, la femelle, elle, quitte le nid pour se reproduire à nouveau… C’est à cette période que le casoar est le plus dangereux.
  • Habitat : Le casoar à casque vit dans les forêts tropicales humides des îles indonésiennes (Aru et Seram), en Nouvelle-Calédonie et en Australie du nord-est.
  • Comportement : Il court vite (50km/h), saute haut (2 m) en faisant des bonds impressionnants et en projetant ses pattes en avant… il peut blesser mortellement son adversaire d’un seul coup de patte avec sa griffe. Il n’a pas peur de l’homme ! 200 attaques non-mortelles ont été recensées…en effet, les touristes imprudents s’en approchent pour les nourrir, mauvaise idée !
  • Longévité : Le casoar peut vivre de 40 à 50 ans.

Le casoar à casque, une espèce menacée et protégée

En Australie (au Queensland), leur territoire ne représente plus que 25% de leur aire d’origine. Les causes de mortalité sont nombreuses : destruction de la forêt tropicale (champs de bananiers), accidents de la route, attaques de chiens, chasse, mais aussi l’introduction de sangliers qui se nourrissent des mêmes aliments. Ils seraient environ 1 200 à 1 500 spécimens dans les années 2000… et maintenant ?

Anecdotes sur le casoar à casque

  • Le casoar à casque est le 3ème oiseau le plus grand derrière l’autruche et l’émeu (de la même espèce).
  • Il existe 2 autres espèces de casoars plus petits : le casoar de Bennett et le casoar unicaronculé.
  • Le shako (coiffe au plumet rouge et blanc) des élèves de l’Ecole Militaire de Saint-Cyr en France est surnommé « casoar ou caso » (depuis 1855) pour la ressemblance avec l’animal… mais ce sont des plumes de coq (150 plumes de queue de coq), pas de casoar, qu’on se rassure !