Retour X
Écologie | Animaux de compagnie VS sauvages : quelle(s) différence(s) ?
Écologie

Animaux de compagnie VS sauvages : quelle(s) différence(s) ?

Proposé par Pauline Picquette - le 2 août 2020

Les animaux de compagnie sont très populaires en France : la moitié des Français en possèdent un ! Bien sûr, le chien et le chat arrivent en tête des animaux préférés et sont les plus présents dans nos maisons. Mais connaissez-vous réellement ce qui différencie un animal de compagnie d’un animal sauvage ? Une certaine confusion peut exister… Tentons d’y voir plus clair ! 

Qu’est qu’un animal de compagnie ?

1. Définitions *

« C’est un animal recevant la protection des humains en échange de sa présence, de sa beauté ou encore pour ces talents... ». Nous vous l’accordons, cette définition reste très vague et équivoque ! 

Lorsque nous continuons nos recherches, nous comprenons qu’un « animal de compagnie est un animal détenu par l’homme pour son agrément » dont il a la garde et pour mission de protéger et de prendre soin. Il s’agit alors d’animaux qui ont été influencés par l’homme, génération après génération, et qui ont subi des changements au fil des siècles (comparés à leur forme primitive et sauvage).

Nous pouvons alors les distinguer des animaux dits « de production » qui sont, quant à eux, utilisés par l’homme pour leur lait, leur oeufs,... et des animaux « sauvages » dont le mode de vie n’a subi aucune modification de la part de l’homme.

2. Un peu d’histoires… de « bêtes »

Le premier animal de compagnie fut le chien, issu de la domestication du loup. Sauvages, puis apprivoisés dès leur plus jeune âge, proches des hommes, ils sont devenus des animaux dociles et de fidèles compagnons, des chiens de « travail » chargés des tâches de surveillance de troupeaux, de gardiennage, de « pourfendeurs » de rongeurs.

Le chat, domestiqué au VIème et utilisé pour chasser les rongeurs, ne deviendra animal de compagnie qu’au XVIIIème. Il sera alors remplacé par les chiens devant son incapacité face au rat gris, gros et agressif.

La « mode » de l’animal de compagnie se développa surtout au XIXème siècle, après les guerres coloniales en Afrique, notamment, où la possession d’un animal exotique était un déterminant social.

Aujourd’hui, dans nos sociétés occidentales, les animaux dits de compagnie tiennent une place importante et sont devenus un véritable phénomène de société…très mercantile  et générant une véritable économie… et malheureusement un trafic désastreux pour la faune mondiale.

Quels sont ces fameux nouveaux animaux de compagnie (les NAC) ?

Outre les carnivores de domestication ancienne, précédemment cités, on distingue :

  • Les mammifères : les rongeurs (rat, hamster,…), les lapins, les chevaux, les ânes, les chèvres,…
  • Les oiseaux : passereaux (canari,…), perruches et perroquets, tourterelle, poules et canards…
  • Les poissons : tropicaux ou d’eau de mer (guppy,…), de bassin (poisson rouge),...
  • Les reptiles (tortue, serpent,…)
  • Les amphibiens (grenouille,...)

Ces « NAC » sont soumis à une stricte législation. Il faut rester très prudent à l’acquisition de ces « bêtes » : de facto, ces animaux peuvent véhiculer des maladies et on se doit de respecter la Convention sur le commerce international des espèces de faune et flore sauvages.

La protection des animaux

Quelques dates-clés ont permis à nos amis et compagnons à quatre pattes à les protéger des mauvais traitements et abandons :

  • 1860 : la SPA (Société de Protection des Animaux) fut reconnue d’utilité publique, en1860, par Napoléon III
  • 1978 : Déclaration universelle des droits à l’animal au siège de l’UNESCO
  • 1987 : Convention européenne pour la protection des animaux de compagnie

Malheureusement, chaque année, 100 000 animaux de compagnie sont abandonnés, surtout l’été...

Les bienfaits de l’animal de compagnie

Les bienfaits apportés par l’animal de compagnie sont nombreux et chacun y trouvera du bonheur et du partage. Savez-vouq qu'avoir un animal :

  • renforce le système immunitaire
  • protège les enfants de certaines allergies
  • procure un sentiment de bien-être
  • lutte contre le stress et la dépression
  • aide à garder la ligne (promenade du chien)
  • crée du lien social,…

Posséder un animal de compagnie demande du temps, des responsabilités et des soins, c’est un être vivant qui, lui aussi, a besoin d’amour !

* Sources : Wikipédia et service-public.fr

Crédit photos: © shutterstock