Écologie | Courir écolo : et si on se mettait au « plogging » ?
Écologie

Courir écolo : et si on se mettait au « plogging » ?

Pauline P. Publié par Pauline P. - le 22 déc. 2022
plogging

Je cours, je cours… pourquoi ? Quel est mon but ? L’affaire est résolue ? Sac poubelle à la main ou sac à dos adapté, les yeux en mode radar anti-déchets pour ramasser tous les détritus croisées en chemin, et il y en a, malheureusement ! Rien ne sert de courir, mais il faut ramasser à point. Pas de perf', pas de sprint ! Bien au contraire, une allure cool entre 6 et 8 km/h, de quoi avoir encore un peu de souffle pour des flexions et extensions et discuter avec les autres « ploggeurs ».

Qu’est-ce le « plogging » ?

C’est un concept développé en 2016 en Suède et qui s’exporte depuis partout (enfin presque) sur la planète, spécialement en Europe… Les Français s’y mettent de plus en plus.

C’est le nouveau jogging écologique ; ce terme vient de la contraction de « plocka upp » qui signifie « ramasser » en suédois et de jogging. La pratique est simple et consiste à collecter les détritus en faisant son jogging. Une initiative écolo et dans l’air du temps, qui séduit les sportifs (respectueux de l’environnement).

Le « plogging » : allier sport et environnement

Cette pratique s’est popularisée depuis sa création, notamment en France. En plus d’avoir un impact positif sur la nature, le plogging permet aussi de compléter son exercice sportif en variant les mouvements. Se baisser, s’accroupir, accélérer pour attraper le déchet qui s’envole permettent de travailler les zones du corps qui ne vont pas être mobilisées par la course à pieds.

Effort physique mais également respect de l’environnement, les enjeux sont essentiels ! En 2016, 310 millions de tonnes de déchets plastiques ont été générées dont 1/3 sont « partis » dans la nature. En France (d’après WWF), ce sont près de 4,5 millions de tonnes de déchets qui sont produits par an, sur un total de 24 millions de tonnes généré par les 32 pays méditerranéens…

En déversant, chaque année, en moyenne 11 200 tonnes de plastiques, la France est le pays le plus pollueur de la Grande Bleue… ces détritus que l’on retrouve sous toutes ses formes au bord des routes, sur les sentiers et bien sûr, dans les mers. Des chiffres qui alertent et nous demandent d’agir vite !

Le «plogging » à la française

« Un corps sain dans un environnement sain », c’est la devise des ploggeurs ! Cette attitude positive séduit les citoyens français concernant leur environnement. Déjà, depuis 2013, le « Trail Runner Foundation » prônait de courir utile sur les chemins de randonnée. D’autres ont rallié cette belle initiative : « Run Eco Team », créé en 2016, avec plus de 130 000 membres dans le monde (en bonus, une application), « World Clean Up Day, Plogging France…

Des courses « plogging » à Rennes, Marseille, Obernai, Trail EDF Cenis Tour qui ont permis de ramasser des centaines de kg de détritus en ville et sur les chemins…

L’équipement du ploggeur

Il est simple mais indispensable pour courir et collecter efficace !

  • 1 tenue de course habituelle,
  • 1 sac à dos adapté ou un sac poubelle,
  • 1 coupe-vent ou de pluie,
  • 1 lampe frontale et des bandes réfléchissantes (le soir),
  • Et surtout des gants.

Face au défi environnemental, sportifs ou non, on se motive, seul(e), en famille, entre amis, l’enjeu est de taille ! Bonne course et surtout, belle collecte !