Écologie | Minute Culture : le sel dans tous ses états !
Écologie

Minute Culture : le sel dans tous ses états !

Pauline P. Publié par Pauline P. - le 30 août 2022
sel

On connait tous l’utilisation du sel pour l’alimentation humaine et animale, mais essayons d’en savoir plus sur ce minéral, qui au cours de l’histoire de l’Humanité, a été source de riches échanges commerciaux et sociaux, de conflits, de revenus importants et essentiels à l’économie, de croyances et de rituels magiques et religieux. 

7 choses à savoir sur le sel 

  1. Le sel ou chlorure de sodium (NaCl) est un minéral d’origine marine : c’est une denrée inépuisable (enfin presque), mais ses formes sont nombreuses et sa répartition géographique hétérogène.
  2. Le sel peut-être sous forme solide (roches, terres, sables, plantes…) ou liquide (eaux de mer et de source).
  3. Ses concentrations sont inégales : quelques grammes dans le sang à 200 gr/l pour mers fermées ou sources salées… pour les océans, la moyenne est de 35 gr/l.
  4. L’extraction du sel revient le plus souvent à traiter un liquide à une évaporation naturelle (sel solaire) ou artificielle (sel ignifère), jusqu’à la cristallisation.
  5. Présent dans l’eau lorsque les océans recouvraient la Terre, le sel s’est déposé en couches de sédiments à chaque retrait de la mer. Il est donc très abondant dans la nature, soit à l’état de roches, soit dilué dans les océans.
  6. L’histoire du sel, on le répète, est vieille comme le monde ! Depuis le Néolithique, cette diversité de sels a poussé les hommes a trouvé des techniques d’extraction et de récolte en fonction des lieux d’habitat. Les méthodes de production de sel dépendent de l’environnement, du type de sel exploité, de sa qualité et de la demande spécifique. 
  7. Où trouver le sel ? Selon son origine, on peut distinguer des productions très diverses : les marais salants ou salines, les mines de sel, le lessivage de terres salées, le sel végétal et le sel ignifère. Précision bien utile pour le sel gemme ou « halite » ; en effet, les gisements proviennent de l’évaporation des mers et lacs salés, il y a plus de 250 millions d’années, au Trias. Connus et exploités depuis des siècles, ils sont la richesse de certaines régions française (jusqu’au milieu du 19ème siècle) : l’Alsace, la Franche-Comté (Salins-les-Bains), la Champagne…

Quels sont les multiples usages du sel aujourd’hui ? 

  • L’alimentation, la conservation des aliments et les salaisons
  • L’aide à la production de lait et de fromages (le sel favorisant la lactation)
  • La médecine, la pharmacopée et le thermalisme
  • Le salage des chaussées enneigées ou verglacées (sel gemme)
  • La fabrication de chlore et de soude (fabrication de plastiques, fibres artificielles, pâte à papier…)
  • La tannerie et la teinture
  • La fabrication de certains métaux (l’aluminium pour l’électrolyse), etc

Minute Culture : les croyances, superstitions populaires et commerce

  • Depuis la nuit des Temps, le sel est associé à la lutte contre les « forces du Mal » ; il purifie, il possède des vertus magiques de préservation. Il intervient dans de nombreux rituels religieux.
  • Dans l’Histoire, c’était la principale monnaie d’échanges ; il procurait des revenus importants et des recettes considérables pour les Etats. 
  • En France, la « gabelle », cet impôt impopulaire sur le sel, créée au Moyen-Age, pourtant abolie sous la Révolution a perduré jusque 1947, sous forme d’un octroi !
  • Le mot « salaire » (la solde) provient du latin « salarium », ration de sel donnée aux légionnaires romains.