Retour X
Santé / Bien-être | Donner du sens à sa vie : quelques pistes pour avancer
Santé / Bien-être

Donner du sens à sa vie : quelques pistes pour avancer

Proposé par Pauline Picquette - le 20 sept. 2021

Le sens est nécessaire à l’équilibre et au bien-être de l’homme. Redonner du sens au travail, à la politique, à l’enseignement… La question du sens semble être de tous les discours et c’est encore plus vrai pour les nouvelles générations. Le besoin de sens, notamment dans le travail, est devenu le critère prioritaire, souvent avant le salaire. Cette question du sens est devenue une vraie problématique et un champ de recherche très actif. Essayons d’en comprendre les enjeux et les mécanismes.

Le sens, une boussole en période de crise

L’homme d’aujourd’hui pourrait-il être en panne de sens, désorienté et un peu perdu ? Cette question de la perte de sens est ancienne, elle est inscrite au cœur même de l’être humain : il est universel, mais il ressurgit avec urgence dans les périodes de crise. Nous vivons une transition sociale, économique, écologique porteuse de nombreux bouleversements qui repose la question du sens avec beaucoup d’acuité. 

Le « vide » de l’existence 

L’être humain n’est pas seulement un corps et un psychisme, mais aussi un esprit qui a besoin de sens pour vivre. Notre société de consommation et de production, en réduisant l’homme à un travailleur et un consommateur, le met en face d’un vide intérieur qui peut se traduire par de l’apathie face à la vie, de l’ennui, un manque de motivation, le besoin de vivre dans le plaisir, ou même par la dépression ou l’addiction.

Donner du sens pour vivre mieux

Les thérapies existentielles, axées sur le sens, se sont développées ; en effet, le sens a des retombées concrètes sur notre santé et sur la qualité de la vie. Les personnes chez qui la perception de sens est importante sont globalement plus satisfaites, optimistes mieux insérées socialement et plus aptes à affronter le stress, mais aussi les épreuves de la vie.

Le sens, le secret de longévité

Avoir un sens à sa vie protège des maladies cardio-vasculaires, infarctus et autres incidents cérébraux. La perception du sens a un effet protecteur contre le déclin de la mémoire, la démence et préserve notre fonctionnement neuronal. Autant de facteurs qui se traduisent par un moindre risque de mortalité et une plus grande longévité.

Comment donner du sens à sa vie ?

  • La question du pourquoi : elle est essentielle, mais qu’est-ce qu’une vie signifiante ? C’est une vie où l’on comprend ce qu’on fait et pourquoi on le fait. Cela va impliquer un questionnement sur ses choix : Pourquoi je travaille ? Pourquoi je me lève le matin ? Nos choix sont souvent dictés par des obligations extérieures, des pressions matérialistes, sociales, des croyances familiales, et non par nos aspirations profondes. On ne pense pas assez à sa vie, d’où des comportements d’indifférence et un sentiment de vide.
  • Grandir en cohérence : il faut se ré-approprier son existence en prenant le temps du questionnement et se recentrer sur nos vérités intérieures. Comment ? S’accorder des temps de silence à l’issue de la journée ou de la semaine. Pourquoi ? On identifie nos valeurs fondamentales, ce qui nous procure un sentiment de plénitude, mais aussi ce qui engendre des émotions négatives, du stress et de l’anxiété, pour dessiner un chemin de vie et donner de la cohérence à nos valeurs personnelles.
  • Une hygiène quotidienne : le sens est une attitude qui se cultive au quotidien, ici, maintenant, et qui s’exprime dans notre façon d’être dans le monde plus que la réalisation de rêves ou de projets. Le sport, qui au fur et à mesure qu’on le pratique, nous fait gagner doucement en capacité physique.