Retour X
Santé / Bien-être | Epilation : comment éviter les poils incarnés ?
Santé / Bien-être

Epilation : comment éviter les poils incarnés ?

Proposé par Pauline Picquette - le 21 août 2021

« Problème » particulièrement familier à celles et ceux qui s’épilent et se rasent, les poils incarnés peuvent nous causer bien du tort. Ces petits ennemis cachés sont parfois irritants, voire douloureux... Symptômes, causes, conseils et astuces : partons en guerre contre le poil incarné, ce petit souci du quotidien qui peut vite devenir très désagréable.

Qu’est-ce qu’un poil incarné ? Voyons les symptômes

Comme son nom l’indique plutôt clairement, un poil incarné est un poil qui continue à pousser tout en restant sous la peau. Cela se manifeste par la présence d’une protubérance, qui s’apparente à un bouton à l’endroit concerné, et qui peut irriter. Cette petite inflammation n’est pas à prendre à la légère, car elle peut être à l’origine de douleurs, si ce n’est d’infections. Il est donc préférable de les repérer à temps afin d’adopter des gestes intelligents pour les éliminer.

Les causes du poil incarné

Les poils incarnés apparaissent majoritairement aux endroits régulièrement soumis au rasage ou à l’épilation. Pour cause ? Ces techniques peuvent couper de manière trop invasive le poil, ce qui peut perturber sa repousse. 

Cependant, si un poil ne parvient pas à percer le derme, d’autres facteurs prédominants rentrent généralement en compte. Parmi eux, on trouve :

  • Le type de peau : une peau sèche ou épaisse, que ce soit naturel ou par manque d’exfoliation, constitue un obstacle plus important. 
  • Le type de pilosité : les poils particulièrement frisés ou fins sont plus sujets à provoquer ce phénomène.
  • Les frictions trop importantes, qui peuvent favoriser l'épaississement cutané.
  • Le dispositif utilisé : épilateur, rasoir, cire...

Comment éviter les poils incarnés ?

Nous savons désormais ce que sont les poils incarnés, à quoi ils ressemblent, et pourquoi ils apparaissent, il serait donc utile de savoir comment les éviter au maximum... A garder en tête ? Le soin de la peau et le matériel (et oui, jusqu’ici, on ne peut pas choisir ou changer son type de pilosité !). Ainsi, on préconise une bonne hygiène pour éloigner le risque de poils incarnés. Voici quelques astuces :

  • Hydrater la peau, aussi bien quotidiennement que lorsqu’on retire ses poils.
  • De même, l'exfolier pour maintenir son épaisseur naturelle.
  • Quelle que soit la technique choisie, toujours raser ou épiler dans le sens de pousse du poil (du haut vers le bas pour les jambes, par exemple).
  • Utiliser un rasoir à une seule lame et en changer fréquemment.

Comment les traiter ?

Malgré nos conseils, trop tard...  Le mal est fait. Que faire pour se débarrasser d’un, voire plusieurs, poils incarnés ?

La première chose, qui semble instinctive et pourtant à ne pas faire sous aucun prétexte, est de le triturer pour essayer de l’extraire. Cela introduit des bactéries sous votre peau et augmente le risque d’infection si vos mains ou votre pince ne sont pas propres. Souvent, les poils incarnés se dissipent par eux-mêmes ! 

Le plus efficace sera donc d’appliquer soit un gommage, soit une petite couche d’argile sur la zone concernée. Vous pouvez tout aussi bien vous servir d’huile essentielle de tea tree, à raison d’une goutte, une à deux fois par jour sur l’endroit.