Cuisine | 5 fruits et légumes par jour, ce n'est pas le cas de tout le monde
Cuisine

5 fruits et légumes par jour, ce n'est pas le cas de tout le monde

Perrine Derobien Publié par Perrine Derobien - le 16 nov. 2016
Trop d'obèses parmi la population française © (c) Shutterstock

La population française serait-elle trop lourde ? Trop de personnes, en particulier les hommes, sont touchées par l'obésité. Une étude récente apporte différentes explications à ce constat.

Les hommes sont davantage en surpoids que les femmes

Trop de Français sont en surpoids et ne suivent pas suffisamment les recommandations alimentaires des autorités sanitaires. C'est ce qu'a révélé une étude récente de la cohorte Constances. Cet observatoire de la santé est un outil de recherche épidémiologique dont le but est d'étudier l'origine des maladies. Pour effectuer ses études, la cohorte dispose de 200 000 volontaires âgés de 18 à 69 ans issus de 17 départements, qui passent un examen de santé tous les cinq ans et répondent à un questionnaire annuel.

Cette fois-ci, ce sont les habitudes alimentaires et la santé de 28 000 volontaires qui ont été observées. Si un quart des femmes est en surpoids, le pourcentage s'élève à 41 % pour les hommes. Un taux particulièrement inquiétant mais pas surprenant : seulement 8 % de la population française consomme cinq fruits et légumes par jour.

Milieu social, activité physique et habitudes alimentaires expliquent l'obésité

L'étude révèle qu'il existe une corrélation entre le niveau de vie et le surpoids. 24 % des personnes gagnant moins de 450 € par mois sont concernées par l'obésité contre 8 % de celles qui touchent 4 200 € et plus. Cette donnée explique le déséquilibre entre les départements de la France métropolitaine. Le Nord et la Meurthe-et-Moselle connaissent les plus forts taux d'obésité tandis que la région parisienne, la Gironde et le Rhône ont les plus faibles.

D'autres facteurs viennent expliquer ce constat. Une grande partie des personnes interrogées avoue peiner à manger assez de fruits et de légumes au quotidien. Une consommation insuffisante de protéines et de produits laitiers vient aussi compléter les données. Quant au manque d'activité physique, il concerne la moitié des volontaires. Même si des campagnes de sensibilisation sont régulièrement effectuées, il reste encore des efforts à faire dans le domaine de la nutrition : la santé des Français en dépend.


À lire aussi : 10 bonnes raisons de faire son propre potager