Actualités | Affaire des faux contrôles : Paris porte plainte contre Streeteo
Actualités

Affaire des faux contrôles : Paris porte plainte contre Streeteo

Sybille De-la-rocque Publié par Sybille De-la-rocque - le 3 avr. 2018
Stationnement

À la suite de l’affaire des faux contrôles de stationnement, la Mairie de Paris a décidé de porter plainte contre la société Streeteo, qui se charge de la verbalisation dans la capitale depuis début janvier.

La Mairie de Paris convoque Streeteo et Moovia

La Mairie de Paris vient d’annoncer qu’elle porterait plainte pour « faux, usage de faux et escroquerie » contre la société Streeteo, en charge de la verbalisation du stationnement illégal dans une grande partie de la capitale. Cette décision répond à l’affaire des faux contrôles, qui fait beaucoup de bruit depuis le début de l’année.

Les deux entreprises qui se partagent la capitale, Moovia et Streeteo, ont été convoquées par la municipalité, ce mardi 3 mars, pour une réunion qui devra permettre de clarifier leur mode de fonctionnement et révéler dans quel contexte des agents ont pu effectuer des milliers de contrôles de plaques d’immatriculation sans jamais quitter leur bureau.

Streeteo multiplie les couacs depuis trois mois

Interrogé par Le Parisien, l’adjoint au maire en charge des Transports a confirmé le dépôt de plainte et a affirmé que la Ville souhaitait que « toute la lumière soit faite » sur cette histoire, qui ajoute un couac à la longue liste de ceux que multiplient Streeteo depuis la mise en place du nouveau système de stationnement à Paris.

Le Parisien établit un palmarès de ces bévues et rappelle ainsi qu’en janvier dernier, des agents de Streeteo ont été contrôlés positifs au cannabis tandis que certains n’ont tout simplement pas été assermentés, comme la loi l’exige, pour exercer leur métier. Parmi ces couacs, le quotidien note également la verbalisation sans motif de personnes handicapées ainsi que celle d’un tracteur du Calvados.

À lire aussi En 2018, forte augmentation des amendes pour mauvais stationnement