Santé / Bien-être | Vos cheveux blancs et votre calvitie cachent peut-être une maladie du coeur
Santé / Bien-être

Vos cheveux blancs et votre calvitie cachent peut-être une maladie du coeur

Sybille De-la-rocque Publié par Sybille De-la-rocque - le 4 déc. 2017
Calvitie

Et si les cheveux blancs et les calvities précoces étaient les signes d’une maladie cardiaque ? Une nouvelle étude tend à le prouver.

Une étude prouve le lien entre calvitie et problèmes de coeur

Votre calvitie précoce pourrait vous alerter sur votre état de santé cardiaque. Si vous êtes concerné, cette nouvelle étude britannique pourra vous intéresser. Des chercheurs viennent en effet d’apporter la preuve selon laquelle cheveux blancs et calvitie seraient des signes pour indiquer qu’un patient souffrirait d’un problème au cœur.

Pour parvenir à leur conclusion, ces chercheurs de la Société européenne de cardiologie ont comparé les données médicales et « capillaires » de 2 000 hommes, dont 790 avaient moins de 40 ans et souffraient d’un problème cardiaque. En recoupant ces informations, les auteurs de cette étude se sont aperçus que ces signes du vieillissement, d’apparence banale, ne l’étaient pas tant que ça puisque près de 50 % des hommes chez qui avait été diagnostiquée une maladie cardiaque, souffraient également d’une calvitie ou de l’apparition précoce de cheveux blancs, contre environ 30 % chez les sujets sains.

Une nouvelle méthode pour diagnostiquer les maladies coronariennes

« Le vieillissement prématuré des cheveux et l’alopécie androgénique (calvitie masculine) sont bien corrélés avec l’âge vasculaire, indépendamment de l’âge chronologique, et sont des facteurs de risque plausibles pour les maladies coronariennes », explique le docteur Sachin Patil, co-auteur de cette étude.

Si les scientifiques ne sont pas parvenus à trouver l’origine exacte de ce lien entre maladies du cœur et vieillissement des cheveux, ils poursuivent leur étude pour répondre à cette question et, peut-être, faire de cette découverte une nouvelle méthode pour diagnostiquer, au plus tôt, certaines pathologies cardiaques.

À lire aussi : Ne sautez pas votre petit-déjeuner : c’est mauvais pour votre cœur !