Santé / Bien-être | Nourriture de fast-foods : l'impact désastreux sur le système immunitaire
Santé / Bien-être

Nourriture de fast-foods : l'impact désastreux sur le système immunitaire

Publié par Marine Tertrais - le 6 mars 2018
© StockSnap / CC0 Creative Commons

Selon une étude menée par une équipe de chercheurs de l'Université de Bonn, la nourriture servie dans les fast-foods pourrait affecter notre système immunitaire et nos gènes. Explications.

Un impact négatif sur le système immunitaire

Une nourriture trop riche en graisses et en sucres et pauvre en fibres est mauvaise pour la santé. Si on en abuse, on risque de développer des maladies cardiovasculaires ou de l’obésité. Mais ce n’est pas tout. Des chercheurs de l'Université de Bonn nous révèlent aujourd’hui, dans une étude publiée dans la revue scientifique Cell, que cette nourriture de fast-food pourrait également avoir un impact négatif sur notre système immunitaire.

Pour parvenir à cette conclusion, les auteurs de cette étude ont soumis des souris à une alimentation similaire à celle que l’on trouve dans la restauration rapide pendant plusieurs jours. Et leur constat a été sans appel : « Le régime alimentaire malsain a conduit à une augmentation inattendue du nombre de certaines cellules immunitaires dans le sang des souris, en particulier les granulocytes et les monocytes », explique Annette Christ qui a participé aux travaux.

Des conclusions alarmantes

En clair, quand il est confronté à une alimentation trop riche en gras et en sucres, l’organisme réagit de la même manière que s’il était en contact avec une bactérie. Parce qu’il croit être attaqué, l’organisme sécrète des cellules immunitaires supplémentaires qui contribuent à modifier durablement l’équilibre génétique de l’organisme. Ce qui inquiète, c’est que la situation ne semble pas s’inverser par un retour à une alimentation plus équilibrée.

« Il a été récemment découvert que le système immunitaire inné a une forme de mémoire », précise le professeur Dr. Eicke Latz, directeur de l'Institut pour l'immunité innée de l'Université de Bonn. « Après une infection, les défenses du corps restent dans une sorte d'état d'alarme, de sorte qu'elles peuvent répondre plus rapidement à une nouvelle attaque. » De quoi nous dégoûter une bonne fois pour toutes de ces chaînes de restauration rapide. 

À lire aussi : Les emballages des fast-foods sont dangereux pour la santé