Santé / Bien-être | Manger au restaurant pourrait nuire à votre santé
Santé / Bien-être

Manger au restaurant pourrait nuire à votre santé

Publié par Perrine Derobien - le 3 avr. 2018
© Pixabay

Selon une équipe de chercheurs américaine, manger en dehors de son domicile entraînerait une surexposition aux phtalates. Explications.

Des phtalates dans les emballages

Outre le fait que les fast-foods sont le royaume de la malbouffe où l’on mange en général de la nourriture de piètre qualité, ils contiendraient un nombre élevé de produits chimiques potentiellement nocifs : les phtalates. C’est en tout cas ce qu’affirme une équipe de chercheurs de l'université George Washington à Washington D.C. qui a publié une étude relayée par The Guardian. Ces derniers ont demandé à 10.253 volontaires de se rappeler ce qu'ils ont mangé et d'où provenaient leurs aliments au cours des 24 heures précédentes, puis ils ont effectué des prélèvements d'urine pour chaque participant. Objectif : établir une corrélation entre les phtalates et l'origine de la nourriture qui a été consommée.

Mais d’où viendraient les phtalates ? Selon les scientifiques, ils se trouvent dans les emballages utilisés par les chaînes de restauration rapide. En effet, les phtalates permettent d’accroître la flexibilité et la durabilité du plastique. Problème, ce sont des perturbateurs endocriniens nocifs pour la santé. Ils sont responsables notamment de problèmes de fertilité et de développement du fœtus et du nouveau-né et sont classés comme substance cancérogènes par l’Agence Européenne des Produits Chimiques (ECHA).

Une exposition aux phtalates qui a été sous-estimée

Les chercheurs ont constaté une augmentation de la concentration de phtalates de 35 % chez les participants qui avaient mangé dans un fast-food la veille par rapport à ceux qui avaient pris leur repas chez eux. L’étude a aussi révélé un lien entre les phtalates et un risque accru de développer de l'asthme, le cancer du sein et le diabète de type 2.

L’étude a aussi montré que les adolescents qui mangeaient fréquemment dans des établissements de restauration rapide présentaient des niveaux de produits chimiques 55 % plus élevés que les jeunes qui mangeaient à la maison. « Nos résultats suggèrent que le fait de manger au restaurant peut être une source importante d'exposition de la population américaine aux phtalates que nous avions sous-estimée auparavant » s’est inquiété le Dr Ami Zota, qui a participé à cette étude. 

Substances toxiques : se méfier des produits qui viennent de Chine