Cuisine | « Le Monde à table » : voyageons pour découvrir de nouvelles habitudes alimentaires
Cuisine

« Le Monde à table » : voyageons pour découvrir de nouvelles habitudes alimentaires

Pauline P. Publié par Pauline P. - le 29 nov. 2022
carte monde food

Dis-moi ce que tu manges, je te dirai où tu vis ! Dans chaque pays, les aliments consommés racontent le lien différent que les hommes entretiennent avec leur environnement. Disparités de la nourriture et de culture ! Quelques exemples pris dans une diversité extraordinaire.

Au Bhoutan : Piment et thé au beurre, matin, midi et soir

Dans ce minuscule pays de l’Himalaya, l’essentiel de la subsistance est assuré par une agriculture vivrière. La nourriture se compose de quelques produits de base : riz rouge, pommes de terre, haricots, bananes et piments, ces derniers étant consommés quotidiennement. Peu de viande, voire pas du tout, la religion bouddhiste interdit de tuer les animaux… sauf lorsqu’une vache meurt de vieillesse ou un porc (partagé par tout le village) lors de la fête du « puja ».

Un budget moyen : 6 à 8 euros / 13 personnes/ 1 semaine

En Equateur : On rêve de conserves (notamment de sardines)

A 3 000 m d’altitude, dans les Andes, les familles disposent de quelques arpents d’une terre pauvre et exposée aux 4 vents, qui leur fournit l’essentiel de leur alimentation : pommes de terre, haricots, lentilles, oignons, maïs, blé et bananes plantains, voire des carottes et des tomates. La viande est rare, parfois un poulet ou un cochon, du lait tiré d’une vache maigre (1l/jour).

Un budget : 25 à 30 euros / 8 personnes / 1 semaine

Au Groenland : 2 heures de traîneau pour faire ses courses

Les repas se prennent en cuisine, bien équipée, mais souvent sans eau courante. Les produits de 1ère nécessité, non périssables,  sont très chers ; pour la nourriture fraîche, il faut prendre le traîneau (tiré par les chiens) ou le scooter des neiges et se rendre dans de gros villages mieux équipés. La viande provient de la chasse (bœufs musqués, phoques, oies sauvages, ours polaire…) ; la viande de phoque est un mets de choix dans la cuisine « inuit » : cru, bouilli, grillé ou séché.

Un budget : 250 euros / 5 personnes / 1 semaine

En Chine : Le restaurant, on n’y va rarement !

Dans les villages, on cultive du maïs, du blé, de l’arachide, du soja et de l’orge. Les fruits (pêches) proviennent des vergers collectifs et au potager, on trouve des tomates, des potirons, du raisin. L’alimentation traditionnelle se compose de riz, de melons, de concombres et d’aubergines. Très peu de viande (agneau, porc et poulet), mais des œufs, consommés régulièrement. Pour les boissons, du thé, des sodas et de la bière locale.

Budget : 55 euros / 6 personnes / 1 semaine

Au Tchad : L’eau sort du puits, pas des bouteilles

Les familles pratiquent, à la campagne, une maigre agriculture de subsistance à base de légumes et de céréales, toujours à la merci de l’eau, une incessante lutte à mener pour en disposer. Chaque matin, la journée commence par la corvée d’eau (par les enfants) sortie du puits. La viande est rare, une bête du troupeau tuée lors des grandes occasions, partagée en plusieurs familles. Le menu : une bouillie de céréales (au bœuf séché) avec un peu de lait, 3 fois/jour.

Budget : 20 euros / 9 personnes / 1 semaine

Continuons le voyage : A Cuba ? 50 euros/ 4 pers/ 1 s. En Pologne ? 140 euros / 5 pers /1 s. Au Koweit ? 220 euros /8 pers /1 s. En France ? 350 euros / 4 pers/ 1 s. En Allemagne ? 420 euros/4 pers/ 1 s.