Écologie | 7 espèces exotiques invasives qui inquiètent !
Écologie

7 espèces exotiques invasives qui inquiètent !

Pauline Picquette Publié par Pauline Picquette - le 31 mai 2022
moustique tigre

Elles sont présentent sur nos territoires depuis déjà quelques années et ces espèces invasives ont atteint le Nord de la France. Elles modifient les écosystèmes existants et mettent en péril la biodiversité européenne. Pourtant la lutte est engagée sans « pitié » contre ces intrus, mais quelles sont ces bestioles indésirables ?

1. Le moustique-tigre

Venu des forêts tropicales d’Asie du Sud-Est, le moustique-tigre est le porteur potentiel de maladies comme la dengue, le zika et le chikungunya. Il est donc très surveillé. Il a été signalé en France dès 2004 et rapidement, sa présence fut attestée dans plus de 67 départements… Depuis 2019, sa progression semble stoppée, mais il faut rester vigilant.

2. Le frelon asiatique

Ce redoutable prédateur pour les abeilles, classé nuisible et dont la piqûre peut être dangereuse pour l’homme, a été signalé en France dès 2004 et il a proliféré dans tout le pays, jusque dans le Nord en 2011. Son éradication est désormais compliquée et il faut faire avec sa présence.

3. La punaise diabolique

Elle porte bien son nom, cette punaise, débarquée de Chine en 2012. Elle adore les habitations pour s’y loger. Si elle n’est pas dangereuse pour l’homme, la bébête a la mauvaise habitude de piquer les fruits des jardins et vergers (pommes et poires) ce qui entraine leur pourrissement… vraiment diabolique !

4. La chenille processionnaire

Cette chenille du pin ou du chêne est présente partout en France depuis quelques années et son territoire s’étend de plus en plus. Elle est susceptible de provoquer des réactions urticantes et allergiques et elle est classée nuisible pour la santé.

5. La tique

Pas vraiment exotique, mais elle sait empoisonner nos vies ! Elle est présente dans les forêts, sous-bois, prairies et jardins, dès le retour des beaux jours, surtout dans le Nord de la France car elle aime l’humidité. Attention danger, la tique est vecteur de la maladie de Lyme*, mais elle peut aussi provoquer des chocs et des réactions allergiques… donc prudence lors des balades dans les bois !

6. Le ver obama nungara

Il nous arrive du Brésil. C’est un ver plat, classé nuisible, mangeur insatiable d’escargots, limaces et lombrics. Il est la terreur dans les jardins et il n’a pas pour l’instant de prédateur identifié. Sa présence a été signalée dans plus de 70 départements. Son éradication paraît impossible.

7. La pyrale du buis

La cydalima perspectalis est un insecte de la famille des lépidoptères, capable de vous dévorer, au stade de la chenille, 45 feuilles de buis par mois. Elle a envahi toutes les régions du territoire français depuis 4 ans et elle progresse… Les moyens d’éradication sont limités mais ils existent : poser un voile anti-insectes sur les buis, mettre des pièges à phéromones, faire un nettoyage au jet à forte pression, écraser à la main les chenilles, couper les parties du buis et les brûler, pulvériser un traitement à base de savon noir. De fait la pyrale a un seul prédateur recensé, le frelon asiatique… La bonne blague !

* La maladie de Lyme : maladie invalidante qui peut entrainer des douleurs articulaires durables et la paralysie partielle des membres.