Retour X
Loisirs | 10 petites « Venise » françaises à découvrir
Loisirs

10 petites « Venise » françaises à découvrir

Proposé par Pauline Picquette - le 6 oct. 2020

Venise, ses célèbres canaux et gondoles, le charme éternel de la « Cité des Doges », on adore !

A défaut de se promener en amoureux sur une gondole dans la capitale de la région de la Vénétie, on peut aussi découvrir dans certaines de nos villes, parcourues de canaux, des petites « Venise » au charme romantique ! Retrouvez notre sélection française de quelques cités lacustres qui méritent bien leur surnom :

1. Brantôme (Dordogne)

La petite Venise périgourdine s’est construite sur un méandre de la Drome, au pied d’une falaise boisée. On y découvre, au fil de l’eau, maisons anciennes, pavillons Renaissance, moulins, pont coudé et lanterne des morts au bord de la rivière,  sans oublier une belle abbaye bénédictine au campanile roman remarquable.

  • Le plus : L’été, se déroule des joutes navales nocturnes.

2. Colmar (Haut Rhin)

Colmar réhabilité (années 70), Colmar retrouvé : les anciens quartiers de maraîchers, de pêcheurs et de tanneurs au bord de la Lauch et de ses canaux (parfois comblés) offrent de ravissantes balades à pied, à vélo ou même en bateau touristique. On y retrouve l’âme alsacienne dans cette petite Venise au cadre charmant.

  • Le plus : Les superbes maisons à encorbellement et leur crépi aux couleurs vives.

3. Annecy (Haute-Savoie)

L’eau est omniprésente dans Annecy : canaux, quais, ruelles sinueuses,… Le Thiou encercle le Palais de l’Isle, qui fut au fil de l’histoire, prison, caserne ou tribunal. Suivez son cours jusqu’au Lac : il vous mènera à la découverte du vieux centre-ville à l’architecture médiévale.

  • Le plus : En mars, le carnaval vénitien d’Annecy au défilé masqué comme dans la Cité des Ponts.

4. Martigues (Bouches-du-Rhône)

La Venise Provençale a su garder tout son charme malgré son environnement industriel. Petite cité lacustre entre Méditerranée et étang de Berre, le quartier des Pêcheurs, rebaptisé le Miroir aux Oiseaux vaut le détour avec ses hôtels particuliers du XVIIème, son église baroque et ses jolies maisons de pêcheurs aux façades pastel.

  • Le plus : Déguster une bouillabaisse, un aïoli ou un poisson frais sur le port de Martigues.

5. L’Isle-sur-la-Sorgue (Vaucluse)

Autrefois, village de pêcheurs construit sur pilotis, au milieu des marais, la Sorgue enserre dans ses bras la petite cité, haut lieu des antiquaires aujourd’hui. Surnommée la Venise comtadine, le charme opère : ruelles anciennes, vieilles roues à aubes, hôtels et maisons aux façades gothiques ou Renaissance.

  • Le plus : La visite de la Collégiale baroque Notre-Dame-des-Anges

6. Sète (Hérault)

La ville est comme un navire qui ondule au gré des flots salés (la Méditerranée d’un côté) et des eaux douces (l’étang de Thau de l’autre). Sète a fait de l’eau son identité : canaux entrelacés, ponts qui se lèvent ou se tournent… Une partie de la ville devenant alors une île.

  • Le plus : Le canal royal qui offre une magnifique balade le long des quais

7. Salies-de-Béarn (Pyrénées-Atlantiques)

Salies est connue par ses cures (ses bénéfiques eaux salées) et ses thermes au style mauresque dont son surnom de cité du sel ou de l’or blanc. Mais elle est aussi traversée par le Saleys, petite rivière sinuant dans le cœur médiéval, bordée de maisons bâties sur pilotis si pittoresques.

  • Le plus : L’été, au rythme d’une gondole, on découvre tous les charmes de la ville et son fabuleux patrimoine.

8. Les Hortillonnages d’Amiens (Somme)

A deux pas de la magnifique cathédrale, vous êtes à la campagne ! Embarquez sur une barque à fond plat pour pénétrer dans les jardins flottants. Mosaïque de parcelles séparées par des canaux que les maraîchers exploitaient depuis le Moyen-Age ; il ne reste, aujourd’hui qu’une dizaine de de potagers. La grande majorité des îlots sont des jardins d’agrément aux passerelles étonnantes et aux petites cabanes originales.

  • Le plus : Evadez-vous le long du chemin de halage de la Somme pour un aperçu des hortillonnages.

9. Pont-Eudemer (Eure)

La Venise normande mérite bien son surnom.  En effet, elle reflète deux visages : la Normandie médiévale avec un centre-ville alignant de pittoresques maisons à colombages des XVIème et XVIIème siècles, et un réseau de « ruisseaux » qui canalisent la Risle et lui donnent ce côté romantique de la Cité des Masques.

  • Le plus : Chaque été, la cité déroule son Festival des Mascarets*, point d’orgue d’une nuit carnavalesque.

*Le mascaret : onde montante d’une rivière lors des grandes marées

10. La Ferté-Bernard (Sarthe)

La Venise sarthoise, située dans le Perche, propose aux visiteurs des balades (de mai à septembre) sur de petits bateaux électriques. Partez à la découverte, au rythme paisible et silencieux, du centre médiéval, au fil de ses nombreux canaux. 

  • Le plus : L’église Notre-Dame-des Marais et ses 30 magnifiques vitraux classés.
Crédit photos: © shutterstock