Retour X
Loisirs | A la découverte des petites îles de la Côte méditerranéenne française
Loisirs

A la découverte des petites îles de la Côte méditerranéenne française

Proposé par Pauline Picquette - le 9 mai 2021

Où voyageons-nous aujourd’hui ? Partons à la découverte d’îles verdoyantes ou arides, désertes (parfois), rocheuses, minuscules (pour certaines) situées... en France ! Des petites pépites de la Grande Bleue pour la plupart accessibles au grand public. Certaines, plus connues que d’autres, baignées de soleil, offrent des plages de sable fin ou de mystérieuses calanques... Une histoire, un environnement préservé et un habitat traditionnel qui méritent le détour ! Embarquez (sans passeport) à la découverte de ces îles méditerranéennes, de Marseille à Cannes.

1. Les Iles du Frioul (Bouches-du-Rhône)

Au large de Marseille, découvrez les 4 îles calcaires du Parc National des Calanques. On connaît, bien sûr la plus célèbre, l’île d’If et son château (et le Comte de Monte Cristo), et Tiboulen, petit îlot rocheux… Mais également, les îles de Pomègues et de Ratonneau, quant à elles ouvertes au public. 

  • Ratonneau est la plus touristique avec son petit port et l’hôpital Caroline à l’architecture originale (d’inspiration grecque) ; on profitera de la baignade dans les eaux bleues de la Méditerranée à la plage Saint-Estève, surveillée, la seule, des îles.
  • Quant à Pomègues, elle offre des criques sauvages et des paysages arides ; inhabitée (enfin presque), singulière qui mérite le détour.

2. L’Ile Verte (Bouches-du Rhône)

En face de La Ciotat, elle est la seule île boisée du département : elle se visite hors saison pour s’y ressourcer et profiter de sa végétation généreuse.

3. Les Iles Ricard (Var)

Dans la baie de Bandol, partez à la rencontre des Iles du Gaou, du Petit et du Grand Rouveau, des Magnons et surtout des plus connues, Bendor et les Embiez.

  • Sur Bandor, le petit village (fondé par Paul Ricard) agrémenté d’une minuscule plage, est joli, quoique touristique.
  • L’île des Embiez, la plus étendue, aux côtes rocheuses, est parsemée de criques et de belles plages ; on s’y déplace à vélo ou on en fait le tour en petit train… On y produit un petit « rosé » de Provence, bien original.

4. Les Iles d’Or (Var)

A quelques encablures de la ville d’Hyères, les 3 îles (et la presqu’île de Giens) sont de petits bijoux de nature.

  • Porquerolles : Elle est très appréciée des amateurs de nature (sentiers connus des randonneurs). Des atmosphères toutes différentes : près du port, boutiques, plages (la plage Notre-Dame), restaurants… Mais pour plus d’authenticité, rendez- vous sur la côte sud et ses petites calanques nichées dans les rochers. Voitures interdites, vélos recommandés ! Porquerolles, c’est aussi du patrimoine historique (église, château Sainte-Agathe, Fort de la Repentance).
  • Port-Cros : L’île, dans son ensemble, fait partie du Parc National où la nature est ultra-préservée ; on n’y circule qu’à pied et la réglementation y très stricte ! Néanmoins, l’île dispose d’un petit port et de belles plages de sable fin, au nord ; les falaises  et les calanques occupent le sud.
  • L’île du Levant : Le domaine des naturistes (petit, puisque 95% est propriété militaire)… Des plages d’une grande beauté, une flore diversifiée ! Venez habillés (pour les lieux publics).

5. Les Iles de Lérins (Alpes- Maritimes)

En face de Cannes, l’archipel de Lérins vous tend les bras ! Un cadre idyllique à la nature préservée, à l’histoire singulière et à la faune unique ! Ce sont 4 petits havres de paix (îlots de la Tradelière et de Saint-Ferréol), les plus connus sont 2 perles de beauté :

  • Sainte-Marguerite : La plus grande des îles de Lérins offre au visiteur un cadre exceptionnel entre criques, forêt de pins et d’eucalyptus, étang de Batéguier et sa réserve ornithologique… Sans oublier ses 22 km de sentiers. L’histoire est aussi présente : au Fort Royal, le Masque de Fer y a connu des heures sombres (ou plutôt des années). Les fonds sous-marins de sable fin et de posidonie, jouxtant l’île, passionnent les plongeurs.
  • Saint-Honorat : L’île abrite un monastère (du 5ème siècle) ouvert au public - on peut même y faire une retraite spirituelle - et les moines cisterciens produisent du raisin de table, vin et liqueurs.

Toutes ces petites perles invitent au voyage… Mais pour en profiter pleinement et sereinement, elles s’apprécient hors saison, loin du bruit et de la fureur… et de la chaleur estivale !