Retour X
Loisirs | Anticipez l'hiver, protégez votre jardin !
Loisirs

Anticipez l'hiver, protégez votre jardin !

Proposé par M6 Météo - le 11 oct. 2013

 

 

A l’approche de l’hiver, nous avons tous tendance à être un peu plus fragiles… Tous, y compris votre jardin ! L’équipe de MétéoCity vous apporte donc quelques conseils pour le protéger, lui aussi…

Abritez vos plantes !

Couvrez vos cultures avec de la paille

Pensez aux voiles d’hivernage

Offrez un petit lait de chaux à vos arbres fruitiers

A l’approche de l’hiver, mieux vaut commencer par placer les potées dans une pièce de la maison, bien à l’abri du gel. Dans un pot, les plantes et leurs racines souffrent en effet beaucoup plus du froid qu'en pleine terre. Dans votre maison, elles profiteront alors d’une température beaucoup plus agréable !  Pour leur éviter un choc thermique, pensez cependant à les rentrer avant les premiers froids, lorsque l’écart entre les températures extérieures et intérieures est relativement faible.

En rentrant vos plantes, faîtes bien attention à ce que celles-ci soient parfaitement saines et nettoyées. Placez-les dans différentes pièces si nécessaire, selon leur besoin en lumière et en température. Votre cabanon, votre garage, votre salon ou, dans l’idéal, votre véranda se transformeront alors, le temps d’un hiver, en parfait petit refuge végétal.

En ce qui concerne les plantes mises en terre et néanmoins tout aussi fragiles, couvrez les d’un simple pot de fleur retourné! Ce dernier vous permettra notamment de protéger les souches des plantes qui perdent leurs feuilles en hiver, tout en les laissant « à l’air libre », l’orifice de drainage faisant alors office de bouche d'aération. Pensez cependant à ôter le pot dès l'apparition des premières feuilles. Pour les plantes à feuillage constant, vous pourrez par ailleurs user d’une cloche transparente et percée, qui laissera votre plante respirer.

N’hésitez cependant pas à déterrer certaines plantes comme les dahlias ou les bégonias et toute autre plantes bulbeuses ou tubéreuses qui supportent mal l’humidité. Placez-les dans un cageot à l'intérieur d'une dépendance ou d'un garage, à l'abri du gel.

Mise sous cloches de vos plantes pendant l'hiver © marugod83 - Fotolia.com

Vous le savez peut-être déjà : la paille est un très bon isolant. Pourquoi donc ne pas en user pour protéger vos plantations ?

En étalant au sol une couche de 10 à 20 cm de paille autour de vos plantes, vous protègerez d’un simple coup de main la zone très sensible qu’est celle des racines. Veillez cependant à faire cela en période de beau temps, lorsque la terre est encore sèche et relativement douce ; la paille retiendra ainsi la chaleur présente dans le sol, ralentissant ainsi plus efficacement son refroidissement.

Si vous ne disposez pas de paille, vous pouvez également utiliser du foin, des écorces, des branchages,  des feuilles mortes ou encore des fougères.

Une fois votre petite installation réalisée, pensez à la sécuriser,  à la maintenir, en y ajoutant, par-dessus, quelques pelletées de terre.

Attention, ces installations, qui font le bonheur de vos plantes, peuvent également séduire les quelques rongeurs environnants !  Or, en y élisant domicile, ces derniers pourraient provoquer divers dégâts ! Pensez donc à défaire ces protections deux ou trois fois en cours d’hiver, par temps doux, afin de repérer les indésirables et de redonner un peu d’air à votre terre... Cette petite bouffée d’air frais vous permettra également d’éviter à vos plantes le risque de pourrissement, puisque pailles, feuilles, et écorces retiennent beaucoup l’eau de pluie ! 

Protection du potager avec de la paille pendant l'hiver © alisonhancock - Fotolia.com

Emmitouflés sous un voile d’hivernage, réalisé en polypropylène souple, les arbustes les plus fragiles et exotiques de votre jardin seront protégés des vents froids et des gelées nocturnes. Ils profiteront ainsi de quelques précieux degrés supplémentaires qui leur permettront de poursuivre leur croissance sans menace.

Vous pouvez tout aussi bien utiliser ces voiles pour protéger votre potager, en les posant à plat, directement sur vos cultures. Il vous faudra alors veiller à tendre le voile à l’aide de piquets ou de pierre installés à chaque coin.

Si vous ne disposez pas de cet équipement, vous pouvez également vous contenter d’un plastique perforé ou d’un plastique à bulles. Mais attention, la condensation qui retombera sur les feuillages pourrait provoquer des maladies ! Il faudra donc, dès que possible et lorsque les températures seront plus douces, ôter ces plastiques une journée durant.

Cette option étant cependant plus « contraignante », nous vous conseillons de préférer l’utilisation d’un grand voile, laissé en double épaisseur ; il sera ainsi deux fois plus efficace ! Celui-ci laisse en effet passer l’eau, l’air et la lumière ; un facteur qui garantira à vos arbustes et diverses plantations une bien meilleure santé !

Protection des arbres l'hiver avec les voiles d'hivernage © Pavel Parmenov - Fotolia.com

Le lait de chaux fait partie de ces traitements d'hiver "de fond" dont l'usage se perd peu à peu. Grâce à une application préventive, elle peut pourtant éviter aux jardiniers différents soucis, notamment vis-à-vis des arbres fruitiers.

Cette préparation naturelle active, permet en effet de détruire les larves de parasites ainsi que les champignons microscopiques qui se plaisent à passer l’hiver sous l’écorce des troncs d’arbres fruitiers, attendant sagement le printemps pour pouvoir pleinement se développer.

Une application sur les troncs tous les 2 ans au milieu de l'hiver constitue donc une protection des plus efficaces ; mieux vaut prévenir que guérir !

Mais attention, même si cette préparation est naturelle, elle n’en demeure pas moins dangereuse pour l’Homme ! La chaux vive est en effet un produit très corrosif, il est donc à manipuler avec précaution : gants, manches longues, lunettes de protection et bottes sont de mise pour sa préparation et son application !

Si vous achetez votre chaux en jardinerie, vous trouverez toutes les indications nécessaires à sa préparation dans le mode d'emploi joint au produit. Généralement, il suffit de verser la chaux dans un seau métallique préalablement rempli d'eau et de couvrir le tout lors de « l’ébullition » (une réaction chimique qui en surprend parfois plus d’un).  Après avoir laissé reposer le mélange pendant quelques heures et à l’aide d’une brosse ou d’un large pinceau, vous pourrez alors l’appliquer à même le tronc de vos arbres, préalablement débarrassés des morceaux d'écorce mal accrochés. Un geste simple, qui vous évitera néanmoins bien des misères l’été suivant ! 

Protection des arbres au lait de chaux © Konstiantyn - Fotolia.com