Santé / Bien-être | Chute de cheveux saisonnière : quels sont les gestes à adopter ?
Santé / Bien-être

Chute de cheveux saisonnière : quels sont les gestes à adopter ?

Pauline P. Publié par Pauline P. - le 26 nov. 2022
perte de cheveux

L’automne est là, les feuilles tombent... mais pas que ! À votre plus grand désarroi, cette saison s’accompagne également de la chute de vos cheveux. Et si ce phénomène est passager et naturel, il a pourtant souvent tendance à inquiéter. Pas de panique cependant, on vous dit tout sur la chute de cheveux saisonnière et on vous partage nos conseils pour y remédier.

Connaître le cycle de vie d’un cheveu pour mieux comprendre la chute

Pour comprendre cette manifestation, il est important de savoir comment fonctionne le cycle de vie d’un cheveu. Chacun d’entre eux passe d’abord par une phase « anagène », plus communément appelée la pousse, qui dure en moyenne entre 2 et 7 ans. Le cheveu passe ensuite par une phase de repos appelée phase « télogène » qui dure environ 3 mois, avant de finir par tomber, puis de repousser.

La chute de cheveux est donc un phénomène totalement naturel ! C’est plutôt lorsque que l’on constate une chute importante qu’il faut commencer à s’en préoccuper : si vous retrouvez, par exemple, de nombreux cheveux sur vos oreillers, sur vos vêtements ou encore si vous constatez que de nombreux cheveux tombent par terre durant la journée.

La chute de cheveux saisonnière : qu’est-ce que c’est ?

C’est généralement en automne que les bulbes capillaires entrent dans une phase de repos, entraînant ainsi la perte importante de cheveux : nous appelons ce phénomène la chute saisonnière. Cette situation peut durer jusqu’à 6 semaines en moyenne et elle peut être amplifiée par différents facteurs externes comme :

  • L’utilisation de produits capillaires inadaptés.
  • La présence d’impuretés sur le cuir chevelu.
  • Le changement de luminosité extérieure qui agit sur les hormones.
  • Un événement qui impacte notre équilibre émotionnel : stress, fatigue, choc psychologique, ou encore grossesse ou régime avec carence nutritionnelle importante.

Rassurez-vous, il existe malgré tout différents remèdes pour tenter de raccourcir au maximum cette période de chute.

Chute de cheveux saisonnière : quelles solutions ? 

1. Poursuivre les gestes de base 

Il est important de continuer à appliquer les règles que l’on suit en temps normal pour prendre soin de ses cheveux :

  • Les brosser chaque jour.
  • Les rincer à l’eau froide ou à l’eau tiède de préférence.
  • Utiliser des produits adaptés pour les laver.
  • Masser son cuir chevelu pour activer la microcirculation au niveau des follicules pileux. 

2. Adapter son alimentation et utiliser des compléments alimentaires

Si malgré les soins de base la chute continue, on vous invite à privilégier les aliments et les compléments alimentaires qui contiennent des vitamines A, B, E, F, ainsi que des oligoéléments comme le fer, le cuivre et le magnésium, ou encore des acides gras. Il est donc temps de consommer un maximum de poisson, d’œufs, de poulet, de chocolat noir, de légumineuses ou encore d’amandes !

3. Consulter un spécialiste

Si les précédentes solutions ne fonctionnent pas, il est préférable de vous rendre chez un spécialiste afin d’établir un diagnostic et de trouver l’origine de la chute de vos cheveux. Cela vous permettra de trouver ensuite les solutions et les soins adaptés à la situation afin de venir renforcer votre fibre capillaire pour une chevelure flamboyante cet automne !