Retour X
Santé / Bien-être | Mal de dos, le « mal du siècle » : pourquoi ?
Santé / Bien-être

Mal de dos, le « mal du siècle » : pourquoi ?

Proposé par Pauline Picquette - le 15 déc. 2020

« J’ai mal au dos ! » : combien sommes-nous à souffrir de ces douleurs, parfois insupportables ? Déformation de la colonne vertébrale, os usés, nerf pincé, effort trop violent, mauvaise posture répétée... : il peut être causé par de nombreux facteurs. Une fois le mal repéré, on use (sans en abuser) de médicaments, de séances de manipulation, de relaxation - voire de chirurgie en dernier recours - qui permettent de soulager, de traiter les causes et les symptômes. Origines et symptômes, mais également solutions et conseils pour se soulager d'un mal de dos : nous faisons le point.

Quelques chiffres sur le mal de dos en France 

  • 80 à 90% des hommes et femmes auront mal au dos dans leur vie. 
  • 12 à 33 % de la population se plaint de mal de dos (lombalgie, principalement). 
  • Le mal de dos est la 2ème cause de consultation chez le médecin.

Pourquoi j’ai mal au dos ?

Les douleurs dorsales (lombalgie, dorsalgie et cervicalgie) font référence à des maux bien spécifiques :

Les lombalgies sont les douleurs les plus fréquentes. Elles sont situées en bas du dos, au niveau des vertèbres lombaires ; elles peuvent être aigües (et se calmer au bout de quelques jours) ou chroniques (plus de 3 mois).

Les symptômes se manifestent par des douleurs brutales, nocturnes ou diurnes, ou insidieuses, sur le long ou court terme, accompagnées de sciatiques et aggravées par un effort ou de mauvaises positions.

Les causes sont multiples : 

  • L’arthrose est provoquée par une usure précoce du cartilage : c’est une maladie chronique touchant les articulations, lente et sournoise... On parle alors de « lombarthrose » (douleurs et raideur) pour le mal de dos.
  • Le lumbago - ou « tour de reins » - est causé par un faux mouvement (par exemple, le port d’une charge trop lourde), qui est, de facto, une contracture musculaire très forte dans la région lombaire. On le soigne par des antalgiques classiques ou des anti-inflammatoires, un bain chaud, l’application de compresses chaudes et par des remèdes naturels (ortie, prêle)… et surtout par la marche ! Les conseils ? Eviter de porter des choses lourdes, faire du sport régulièrement, limiter le stress, ne pas être en surpoids… ET toujours consulter le médecin !
  • La hernie discale - ou « protrusion discale » - représente une saillie anormale du disque intervertébral (situé entre chaque vertèbre), qui donne souplesse et amortit les chocs. On parle alors de douleurs lombaires lorsque le nerf est touché, pouvant aller jusqu'à la sciatique. On les soigne (après une IRM) par le repos, les antalgiques, anti-inflammatoires et décontractants musculaires, voire d’infiltration. L’intervention chirurgicale peut intervenir en cas de douleurs paralysantes. Les conseils ? Pratiquer une activité physique régulière, surveiller son poids, maîtriser sa posture (plier les genoux pour se baisser, éviter les positions prolongées).
  • La sciatique peut se définir comme une névralgie, c'est-à-dire une douleur liée à un nerf. Cette dernière est située le long du trajet du nerf sciatique, elle irradie la fesse, la cuisse et le pied de picotements, une paralysie parfois et même des troubles digestifs et urinaires. Les origines sont multiples : hernie, fracture, arthrose... et plus on bouge, plus on souffre. Un examen clinique (avec un rhumatologue) est fortement conseillé. En effet, la douleur peut être une infection ou une tumeur. Les remèdes ? Les antalgiques, les anti-inflammatoires non stéroïdiens, des myorelaxants, le port d’une ceinture lombaire, des séances chez le kinésithérapeute, des injections locales de corticoïdes.

J’ai mal au dos : que faire ? 

Qui consulter ?

Si le mal de dos persiste ou devient récurrent, une visite chez le médecin s’impose : interrogatoire médical, examen clinique, radiographies ou IRM… et rendez-vous chez le rhumatologue !

Que faire pour soulager le mal de dos ?

En cas de mal de dos, les remèdes doivent être prescrits par le médecin : le repos, les médicaments précités, les séances de kiné… ET adopter les bons gestes : 

Les 4 principes de prévention au mal de dos : 

  • Pratiquer une activité physique régulière. 2 fois par semaine au minimum, pour renforcer sa masse musculaire qui va aider le dos aux chocs. Bouger, monter les escaliers, marcher et nager surtout ! Les sports à éviter lorsque l’on a mal au dos ? Le tennis, l’équitation, la course à pied, le rugby, les sports de combat...
  • Adopter de bonnes positions. Je plie les genoux, je m’accroupis en gardant le dos bien droit ; en voiture, au bureau, dans le canapé, je suis installé(e) au fond du siège, le dos droit, les pieds à plat au sol. Les meilleures positions dans le lit ? Sur le côté, sur le dos avec un oreiller de maintien… et un bon matelas.
  • Apprendre à se relaxer. Le stress a des répercussions négatives sur le mal de dos et la pratique du yoga peut permettre de maîtriser sa respiration, à se décontracter, à connaître son corps.
  • Sans oublier de surveiller son poids.
Crédit photos: © shutterstock