Actualités | Intempéries : l'état de catastrophe naturelle reconnu après les orages du début du mois
Actualités

Intempéries : l'état de catastrophe naturelle reconnu après les orages du début du mois

Laura J. Publié par Laura J. - le 13 juin 2022

Le 4 et 5 juin 2022, un orage de forte intensité a traversé la France. Alors que 65 départements avaient été placés en alerte orange, l’intempérie annoncée a malheureusement fait une victime et blessé quinze personnes. En plus des conséquences humaines, de nombreux dégâts ont été constatés, notamment agricoles. Comme Gérald Darmanin, ministre de l'intérieur, l’a récemment souligné, c’est "la première fois depuis vingt ans" que notre pays est si vastement touché de façon simultanée par des orages de cette amplitude. Le gouvernement se devait donc de réagir et a reconnu l'état de catastrophe naturelle.

Une vingtaine de départements sont concernés

Plusieurs ministres - à savoir celui de l'Économie, de l'Intérieur et le délégué chargé des Comptes publics - ont annoncé il y a quelques heures reconnaitre l'état de catastrophe naturelle pour de nombreuses communes de l’Hexagone. Il s’agit de :

  • L'Allier
  • Les Côtes d'Armor
  • La Creuse
  • L'Eure
  • L'Eure-et-Loir
  • Le Gers
  • L'Indre-et-Loire
  • Le Loir-et-Cher
  • Le Loiret
  • La Manche
  • L'Oise
  • La Sarthe
  • La Seine-Maritime
  • Les Yvelines
  • Les Deux-Sèvres
  • La Haute-Vienne
  • L'Yonne l'Essonne

Ces départements ont eu à essuyer de très nombreux dégâts importants, notamment liés à des inondations et des coulées de boue.

Un épisode d’une intensité rarement vue ces derniers temps

Les météorologues ont enregistré plus de 44 000 impacts de foudre dans la nuit ainsi que des vents atteignant les 100 km/h. A cela se sont ajoutées de fortes précipitations mais aussi des chutes de grêle, ayant pour conséquence des inondations importantes dans certaines zones.

Enormément de véhicules ont été endommagés par les grêlons atteignant parfois la taille d’une balle de tennis, comme par exemple à Vichy et dans quelques autres localités de l’Allier.

Dans la région parisienne, l’équivalent de deux semaines de précipitations sont tombées en trois heures uniquement. 20 000 foyers se sont vus privés d’électricité pendant des heures. Partout en France, les sapeurs-pompiers ont dû multiplier les interventions, enregistrant ainsi plus de 3 500 sorties sur le weekend.

Une partie du vignoble d'Armagnac a aussi été abimée par cette grêle importante, notamment dans les Landes et le Gers. Un peu partout, cultures et champs ont été ravagés tantôt par la pluie, tantôt par le vent, tantôt par la grêle. Certains agriculteurs ont ainsi perdu 100 % de leurs récoltes pour l’année 2022.

Le fait que le Ministère de l’Intérieur ait déclaré l’état de catastrophe naturelle permettra alors aux victimes de ces intempéries d’activer leurs assurances afin de couvrir les dégâts subis.

Les orages sont-ils de plus en plus violents en France ?

Il semblerait qu’il soit très compliqué de répondre à cette question par l’affirmative ou la négative. Les météorologues constatent la présence de violents orages, mais le fait qu’ils soient si épars et ne soient pas présents de façon globale sur tout l’hexagone ne permet pas vraiment de se prononcer sur ce point.

Si l’on sait que les canicules, les pluies et les sécheresses sont accentuées par le changement climatique, il n’est pas encore aisé d’arriver à la même conclusion en matière d’orages. Cela dit, plus l'atmosphère est chaude et contient donc de vapeur d'eau, et plus on a une « situation météorologique qui va créer une pluie ou un orage ».