Retour X
Actualités | Paris lance son opération séduction pour accueillir les JO en 2024
Actualités

Paris lance son opération séduction pour accueillir les JO en 2024

Proposé par M6 météo - le 23 juin 2017

Le 23 et le 24 juin 2017, la ville de Paris célébrera en grande pompe la journée olympique. Objectif : être choisie par le Comité international olympique (CIO) pour accueillir les jeux olympiques en 2024. 

Une piste d'athlétisme flottera sur la Seine ce weekend

Alors que la France ne cesse de prolonger l'État d'urgence, Paris fait campagne pour accueillir les Jeux Olympiques (JO) en 2024. Ce weekend, la ville de Paris mettra le paquet pour convaincre le Comité international olympique (CIO) de la choisir. En attendant le verdict qui sera rendu le 13 septembre prochain à Lima (Pérou), la maire de Paris, Anne Hidalgo, a déclaré  que « Ces deux jours démontreront une nouvelle fois à quel point Paris est prêt pour partager son amour de la pratique sportive et son enthousiasme à l’idée de pouvoir accueillir les Jeux en 2024 ». 

Au programme ces 23 et 24 juin 2017, de multiples événements en l'honneur de la Journée Olympique dont une piste d'athlétisme flottant sur la seine entre le pont Alexandre III et celui des Invalides. Si la ville de Paris semble être en bonne voie de convaincre le CIO, les Français eux n'adhèrent pas tous à l'idée de l'organisation des JO en France dans 7 ans. 

Les militants contre l'organisation des JO en France se feront entendre ce weekend

Un collectif nommé « Non aux JO 2024 à Paris », créé début 2017, réunit déjà plus de 150 personnes. Ce weekend, elles exprimeront leur mécontentement. Parmi les arguments soulevés par ces militants contre les JO, reviennent le plus souvent le coût faramineux de l'organisation de cette compétition et les désagrémments qui seraient causés par l'afflux massif de populations le temps des événements. 

Certains Français apprécieraient aussi un référendum sur la question. Anne Hidalgo, sceptique à cette idée, a affirmé le 15 juin dernier :  « On dit : “Les Jeux, ça coûte cher et ça ne sert à rien.” [...] Moi je suis persuadée que ça va servir à notre ville. Et pour convaincre ceux qui ne le pensent pas, il faut un peu plus qu’une question à laquelle on répond par oui ou par non ». 

À lire aussi : L'Euro 2016 a généré plus d'un millard d'euros 

Crédit photos: © © Shutterstock