Actualités | L'Italie, frappée de plein fouet par l'obésité
Actualités

L'Italie, frappée de plein fouet par l'obésité

Sybille De-la-rocque Publié par Sybille De-la-rocque - le 9 avr. 2018
Obésité

Les italiens sont à leur tour frappés par l’obésité. Les autorités sanitaires estiment que si rien ne change d’ici-là, le pays pourrait compter un tiers d’obèses.

Bientôt un tiers d’obèses en Italie ?

L’obésité est un fléau qui touche de plus en plus de personnes dans le monde et qui devient l'une des principales inquiétudes des autorités sanitaires, tant les conséquences du surpoids sur la santé comme sur l’économie sont désastreuses. Après l’Amérique du Nord, l’Amérique Centrale, cette véritable épidémie s’installe désormais en Europe et c’est au tour de l’Italie d’être fortement touchée par l’obésité.

Selon les chiffres de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), relayés par Les Échos, 11 % des Italiens sont aujourd’hui touchés par ce qui n’est pas encore qualifié de « maladie » par leur gouvernement, contre 9 % en 2000. Selon les projections des autorités, ce chiffre pourrait avoir doublé en 2030.

L’obésité est responsable de très nombreuses maladies

En cause, comme partout ailleurs : la malbouffe. Les Italiens sont devenus adeptes de la « junk food », et ces habitudes alimentaires se traduisent par leur poids et sur leur santé, ce qui inquiète les autorités. L’obésité est en effet rendue responsable de l’apparition de diabète, de maladies cardiovasculaires ainsi que de nombreux cancers.

En France, selon les chiffres de l’Assurance maladie, 17 % des adultes, soit 10 millions de personnes, souffraient d’obésité en 2015, quand 37 % étaient en surpoids. Les chiffres de l’Hexagone restent relativement stables depuis 2006, signe que la France a réussi à enrayer la progression de l’obésité.

À lire aussi Les enfants nés de mères obèses ont plus de risques d’être épileptiques